ALERTE :

    Bénin/Société : Lutte contre le trafic de drogue : Plus de deux tonnes de stupéfiants incinérées - Les Pharaons

    IMG-20200104-WA0043

    Bénin/Société :

    Lutte contre le trafic de drogue : Plus de deux tonnes de stupéfiants incinérées

    Dios CHACHA

    Les autorités judiciaires ont procédé le vendredi 03 janvier 2020 à l’incinération d’une importante quantité de cocaïnes sur le site d’enfouissement de Ouèssè dans l’arrondissement de Savi, commune de Ouidah. Estimés à plus de deux tonnes, ces stupéfiants ont été brûlés sous le regard des autorités judiciaires suivant les règles de l’art. A travers cet acte, les autorités béninoises viennent de réaffirmer leur engagement dans la lutte contre le trafic de stupéfiants.

    Le Bénin ne sera jamais une plaque tournante de trafic de la drogue. Cet engagement a été une fois encore matérialisé à travers une opération de destruction d’une importante quantité de cocaïne sur le site d’enfouissement de Ouèssè.  Dans ce cadre, plus de deux tonnes de stupéfiants notamment de l’héroïne, du cannabis et surtout de la cocaïne saisis en 2017, 2018 et 2019 ayant fait l’objet de mis sous scellés à l’occasion des procédures judiciaires faites par les juridictions qui relèvent du ressort de la Cour d’appel du Cotonou à savoir les Tribunaux de Cotonou, de Porto-Novo, de Pobè, Allada et de Ouidah et même de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) ont été incinérés ce vendredi 03 janvier 2020 à Ouidah dans le département de l’Atlantique. En effet, l’opération a été menée par le Haut Commandement Militaire appuyé par les responsables à divers niveaux des juridictions concernées, des équipes du Ministère de la santé et celles du Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable.

    Présent sur les lieux, le Garde des sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation, a fait savoir que la destruction de ces stupéfiants est un signal fort aux narcotrafiquants mais également montrer la détermination du Gouvernement à lutter implacablement contre le trafic de ces produits interdits. « Le Bénin ne sera jamais une plaque tournante du trafic des stupéfiants », a-t-il martelé à l’occasion.

    Profitant de l’occasion, Séverin Quenum a salué et félicité l’implication des différentes parties prenantes dans la réussite de l’opération. Il a par la suite, insisté sur la nécessité de sécuriser la détention des produits et a exhorté  les populations à éviter le trafic et la consommation de ces substances nuisibles à la santé. « Il faut sécuriser nos juridictions parce que la détention et le stockage de ces produits étaient à la fois nuisibles pour la santé des agents travaillant dans les juridictions mais aussi sont sources de convoitise. Il faudra également sensibiliser les populations contre le trafic et la consommation de ces substances nuisibles à la santé. Les jeunes doivent comprendre que ce n’est pas une profession d’être trafiquant de drogue », va-t-il conclure.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment