ALERTE :

    Bénin/Politique Les réels enjeux de la réconciliation des FCBE - Les Pharaons

    Bénin/Politique

    Les réels enjeux de la réconciliation des FCBE

    Iris AGOLI-AGBO

    Depuis son retour-surprise aux dernières heures de l’année 2019, l’ex-président béninois Boni Yayi affiche une discrétion, voire un effacement que ne lui connaissent pas ses compatriotes. Mais en réalité, cette posture n’est pas synonyme d’inactivité politique. Selon de nombreuses sources dignes de foi, l’ex-chantre de la ‘’Refondation’’ œuvre ardemment pour la réconciliation de sa famille politique, les Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), en lambeaux depuis l’obtention du certificat de conformité. Mais selon certains analystes politiques, ce certificat de conformité est le seul moyen pour Boni Yayi d’être légalement vivant sur la scène politique nationale.

    Boni Yayi tente depuis plusieurs jours de rassembler les Forces Cauris pour un Bénin Émergent, divisées en deux ailes depuis la mise en conformité du parti avec la Charte des partis politiques. Un camp, fidèle au jusqu’au-boutisme de son leader, rejette en bloc toutes les initiatives de l’aile Hounkpè-Yarou qui détient le parti au regard de la loi.

    C’est justement sur cette dernière considération que se baserait l’ancien chef d’Etat et leader incontesté des FCBE pour initier sa tentative de réconciliation. Selon les arguments servis à Boni Yayi par les tenants du rapprochement entre les deux camps, laisser la situation pourrir retiendrait à laisser le parti aux mains des ouvriers de la 25e heure.

    Or une éventuelle réconciliation permettrait à tous les membres des FCBE de mener leur lutte de façon légale contre le régime de la Rupture. De plus, cette réconciliation somme comme l’ultime recours à de nombreux cadres des FCBE et surtout à leur leader Boni Yayi, pour ne pas disparaître de l’échiquier politique béninois. Absents du Parlement, une éventuelle non-participation aux prochaines élections communales sonnerait probablement le glas de la carrière politique de nombre de ‘’cauristes’’.

    D’où alors, selon des observateurs de la vie politique nationale, cette ardeur de l’Homme de Tchaourou à tenter la réconciliation des siens, même s’il semble peu probable qu’il pardonne sincèrement à ceux qualifiés, à tort ou à raison, de traites. Un seul objectif en ligne de mire pour Boni Yayi : se servir du certificat de conformité des ‘’traites’’ pour combattre enfin légalement le régime de Patrice Talon.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment