ALERTE :

    Bénin/Société : Les députés penchent pour la privatisation de la SONACOP - Les Pharaons

    Bénin/Société :

    Les députés penchent pour la privatisation de la SONACOP

    Dios CHACHA

    La crise que traverse la société nationale de commercialisation des produits pétroliers (SONACOP) ne laisse pas indifférent les députés de la 8è législature. A la faveur de la séance plénière de ce jeudi 09 janvier 2020 consacrée aux questions orales au gouvernement, ceux-ci ont exprimé leur volonté de voir la gestion de ladite société être confiée au privé.

    Le ministre de l’’industrie et du commerce, Sadia Assouma, était face aux députés ce jeudi 9 janvier 2020. A l’occasion, elle a répondu pêle-mêle aux questions relatives à la crise que traverse la société nationale de commercialisation des produits pétroliers (SONACOP).
    Après ses explications, les élus du peuple ont unanimement déploré la gabegie et l’impunité constatées dans la gestion de cette structure. « L’Etat ne fait pas du commerce. Laissons le commerce au commerçants », ont soutenu la plupart d’entre eux qui ont souhaité que l’exécutif se retire de la gestion de la SONACOP pour la confier au privé. En clair, ceux-ci penchent pour un retrait pur et simple de l’Etat Béninois de la gestion de cette société.
    « Des structures de l’Etat et même des collectivités voulant s’approvisionner en carburant ont payé des tickets de la SONACOP contre de la liquidité. Après le produit n’est plus disponible au niveau des stations. Que vont devenir ses tickets valeurs ? Où est passé l’argent ? Et qui va prendre les tickets et payer aux structures concernées », se sont interrogés les législateurs.
    Ils ont cependant salué les efforts du gouvernement dans le secteur avant de plaider pour la renaissance effective de la SONACOP.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment



    Inscription