ALERTE :

    Bénin/Politique: Après des propos régionalistes, Théophile Yarou condamne et exige d’Aboubacar Yaya des excuses publiques - Les Pharaons

    Bénin/Politique:

    Après des propos régionalistes, Théophile Yarou condamne et exige d’Aboubacar Yaya des excuses publiques

    Dios CHACHA

    Théophile Yarou, membre du parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (Fcbe) n’a pas eu de mots assez durs ce vendredi 21 février 2020 pour fustiger les propos régionalistes et blessants tenus par l’ancien ministre du travail, Aboubacar Yaya lors d’une rencontre politique à Parakou. Au détour d’un entretien téléphonique accordé ce vendredi  matin 21 février 2020 à la radio Urban Fm à Parakou, Théophile Yarou est revenu sur les grandes lignes de ces propos. <<Les propos de notre camarade sont à condamner avec la dernière rigueur. Que l’on soit au 16è ou au 21è siècle, l’humanité est unique. Et, toutes les races qu’elles soient noire, blanche, jaune, mulâtre sont égales et disposent des mêmes droits>>, martèle-t-il.

     

    Dans cette logique, il a présenté ses excuses aux uns et aux autres surtout à la population de Parakou pour dire que vraiment qu’il faut circonscrire cet incident. A l’en croire, les propos de l’ancien ministre Aboubacar Yaya n’étaient pas pour blesser. <<Ses propos sont tenus sous l’effet d’émotion et dans un effervescence devant ses militants. Quand on est véritablement surmonté par l’effervescence de la foule, il peut arriver que quelques mots souvent mal placés blessent », a-t-il ajouté.

    Il a invité son collègue Aboubacar Yaya à présenter ses excuses aux militants et sympathisants du parti Fcbe, aux personnes touchées et surtout aux populations de Parakou. <<Le parti FCBE est un parti qui prône l’unité nationale et la cohésion sociale. Il est représenté sur toute l’étendue du territoire national  et est une formation politique sans discrimination, sans distinction de sexe, de race, de religion, d’ethnies>>, a-t-il affirmé.

    Théophile Yarou a, pour finir, invité chaque citoyen béninois à cultiver la paix en ces temps de pré-campagne électorale pour le développement du Bénin et l’unité nationale. « Le Bénin a besoin de la paix. Que les uns et les autres évitent les provocations non seulement que nous ne devons pas provoquer mais aussi et surtout nous puissions savoir réagir face à la provocation des autres », va-t-il conclure.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment