ALERTE :

    Bénin/Société Des peines alternatives pour pallier à la surpopulation carcérale - Les Pharaons

    taule

    Bénin/Société

    Des peines alternatives pour pallier à la surpopulation carcérale

     

    Kafoui MENSAH

     

    Les conditions carcérales au Bénin préoccupent et il faut œuvrer à leur amélioration. C’est le but de l’atelier de « vulgarisation des résultats de l’étude dans le cadre du plaidoyer pour la mise en œuvre des peines alternatives », organisé par l’Ong ‘’Changement social Bénin ’’, avec l’appui de ‘’Osiwa’’, engagé depuis quelques années, des réflexions sur l’application des peines alternatives à la prison. C’est dans ce but qu’elle organisé, la semaine écoulée à Cotonou un atelier de ‘’vulgarisation des résultats de l’étude dans le cadre du plaidoyer pour la mise en œuvre des peines alternatives’’.

    A en croire les organisateurs, l’atelier vise à faciliter l’appropriation du contenu de ce document ainsi que les normes relatives aux peines alternatives à l’emprisonnement pour, au mieux, définir la solution que prendra le plaidoyer de changement social Bénin à l’endroit des autorités gouvernementales.

     

    Au Bénin, la surpopulation carcérale est l’un des faits souvent décriés par les acteurs pour évoquer les mauvaises conditions des détenus. Huguette Bokpè Gnacadja, avocate, consultante en droits de l’Homme et en genre affirme gravement qu’« Il y a des personnes qui ont commis des infractions éligibles à l’application des peines alternatives sans que ces peines ne soient pas encore envisagées. Le rôle du juge des libertés n’a pas encore produit un impact palpable sur l’effectif pléthorique dans les maisons d’arrêt ». « Il n’a pas été prouvé que le séjour prolongé en prison fasse revenir dans la société des personnes complètement guéries, bien au contraire, la population carcérale s’avère une large majorité récidiviste », ajoutera-t-elle.

     

    L’efficacité des mesures alternatives suppose des modalités de traitement des procédures et d’exécution des peines adaptées à cet objectif. Les mesures alternatives font le distinguo entre les délinquants à ‘’col bleu’’ et ceux à ‘’col blanc’’. Elles suggèrent de réfléchir dans le choix de l’application des peines en vue d’éviter l’emprisonnement systématique, va conclure Aleyya Gouda Baco, directrice de cabinet du Ministère de la Justice et de la législation.

     

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment