ALERTE :

    Bénin/Société : Sur Bi News, Alimatou Badarou décline les difficultés rencontrées au CNCB - Les Pharaons

    badarou2

    Bénin/Société :

    Sur Bi News, Alimatou Badarou décline les difficultés rencontrées au CNCB

    Dios CHACHA

    La directrice générale du Conseil National des Chargeurs du Bénin (CNCB), Alimatou Badarou était l’invité de l’émission ‘’diagonale’’ diffusée sur la télévision Bi News. Ce dimanche, 08 mars 2020, l’invité du jour s’est prononcée sur plusieurs sujets notamment sa gestion au sein du CNCB. A l’occasion, elle a évoqué les difficultés rencontrées et réaffirmé son ambition à contribuer à la réalisation du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG).

    Reçue sur Bi News ce dimanche 8 mars 2020, Alimatou Badarou, directrice générale du CNCB a évoqué les difficultés rencontrées dans l’exercice de ses fonctions. Dans son intervention, elle a fait savoir que l’état des lieux n’était pas reluisant dès sa prise de fonction. « La mission est lourde. Très tôt, j’ai donc pris mes responsabilités pour ne pas tomber dans les erreurs du passé. J’ai apporté mon savoir-faire », a-t-elle affirmé avant de relever pêle-mêle les obstacles qu’elle a dû surmonter. « Il y a beaucoup d’ignorance, beaucoup de profils non adaptés à des postes qui sont à la base du désastre observé au CNCB. Ici, cohabite la gestion et la politique. Tout le personnel par le passé était venu par affinité. Eux tous ont des mentors dans les ministères. Il y a une autre politique ici qui s’oppose à la gestion », a-t-elle fait savoir.

     

    Dans la même veine, indique-t-elle, « j’ai hérité d’une maison où on dénombre une vingtaine de primes indument perçues, des comptes qui sont mal imputés et l’orthodoxie financière qui n’est pas respectée. A cela, s’ajoute la ‘’béninoiserie’’, estime l’invité de Jean-Eudes Mitokpè. Sans passer par quatre chemins, elle a laissé entendre que certains agents tapis dans l’ombre font feu de tout bois pour saper ses initiatives. Toutefois, dit-elle, « nous avons comme mission aujourd’hui avec le conseil d’administration, celle de mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Pour cela, notre engagement est total et nous n’allons pas nous laisser impressionnés », va marteler Alimatou Badarou. « J’essaie de leur rappeler qu’avec la nouvelle loi d’embauche, il n’y a plus de statut de permanent ni de contractuels. On est tous des Béninois, on est tous des employés. Ici, c’est un office d’Etat. Nous avons une mission patriotique, celle de servir notre pays et d’être au service des usagers. Donc, j’essaie de passer ce message », va-t-elle ajouter.

     

    Parlant de la contribution du Conseil National des Chargeurs du Bénin à la réalisation du PAG, elle estime qu’à défaut d’investir, elle peut restructurer et assainir les finances en attendant. « Il faut bien que le CNCB apporte sa contribution au PAG », va-t-elle conclure.

     

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment