ALERTE :

    Benin/Communales 2020 Zéro dossier enregistré à la CENA à 48 heures de la clôture : les probables raisons - Les Pharaons

    IMG-20200309-WA0065

    Benin/Communales 2020

    Zéro dossier enregistré à la CENA à 48 heures de la clôture : les probables raisons

    Omer ANIOUVI

    A quarante huit (48) heures de la clôture officielle du dépôt des dossiers de déclarations de candidatures, c’est toujours le statu quo à la Commission électorale nationale autonome (Cena). Aucun dossier n’est enregistré par l’institution en charge de l’organisation des élections une semaine après l’ouverture des dépôts. Si la pratique est relativement habituelle à chaque scrutin, elle ne manque cependant pas d’explications.

    De l’avis d’un analyste politique qui a requis l’anonymat, la réticence des formations politique à déposer leurs dossiers dès les premiers jours de l’ouverture, participe d’une stratégie politique. Selon ce dernier en effet, dans une compétition électorale cruciale où tous les coups sont permis, les formations politiques se doivent d’être précautionneuses. Le parti qui laisserait fuiter des informations sur ses listes en procédant au dépôt avant les autres pourrait réduire sensiblement les chances de ses candidats, ces derniers pouvant très tôt faire l’objet d’une campagne de dénigrement et de sabotage de la part de leurs challengers, ce qui pourrait limiter leurs marges de manœuvre.

    L’autre raison qui explique la réticence des partis politiques à vite déposer leurs dossiers est liée aux difficultés de confection des listes par certaines formations politiques n’ayant pas un ancrage national. Faut-il le rappeler, l’une des spécificités des élections du 17 mai prochain est l’obligation faite aux formations politiques par le Code électoral, de présenter des candidats dans les 546 circonscriptions électorales du pays.

    La troisième raison qui selon l’analyste politique explique le statu quo observé à la Cena relativement au dépôt des dossiers, réside dans le souci pour les formations politiques, d’éviter au maximum les frustrations liées au positionnement ou non de certains potentiels candidats.

    Au regard de tout ceci, on est en droit de s’attendre, comme à l’accoutumée, aux bousculades de dernière minute à la CENA. Mais la grande incertitude reste le nombre de formations politiques devant s’aligner dans les starting-blocks du scrutin du 17 mai prochain. Wait and see.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment