ALERTE :

    Fermeture des stations-service à la frontière : Le Nigéria va durcir le ton - Les Pharaons

    Frontières-1024x570

    Fermeture des stations-service à la frontière :

    Le Nigéria  durcit le ton

     Le coordonnateur par intérim de l’ opération de forage frontalier, secteur 3,   Garba Mohammed a laissé entendre que le gouvernement fédéral reverrait la politique de fermeture des stations-service dans les communautés frontalières. Mohammed l’a révélé dans une interview jeudi à Ilorin.

    Il a expliqué que le gouvernement avait ordonné qu’aucun carburant ne soit fourni au-delà de 20 km de rayon aux communautés frontalières, affirmant que la directive était devenue nécessaire en raison des atrocités commises dans les zones frontalières. «Les personnes qui se livrent à l’illégalité sont celles qui ont incité le gouvernement à prendre ces décisions, mais le gouvernement, qui a été un parapluie pour tous, envisage maintenant le comportement des communautés frontalières», a-t-il déclaré.

    Le coordinateur par intérim a déclaré que DPR, une agence gouvernementale chargée d’octroyer les licences, serait celle qui déterminerait la station-service à rouvrir ou à fermer complètement. Il a déclaré que la prolifération des stations-service dans les communautés frontalières et des personnes se livrant à des illégalités avait influencé la décision de suspendre l’approvisionnement en carburant des communautés frontalières touchées. “Le comité des forages frontaliers a découvert que le nombre de population dans ces zones touchées, par rapport au nombre de stations-service disponibles, est alarmant, mais les agences qui accordent la licence ont maintenant une autre considération”, a-t-il déclaré.

    Mohammed a déclaré que les organisations qui accordaient la licence avaient fait le tour des communautés frontalières, en vue de prendre une décision en ce qui concerne l’octroi de la licence et sur quelle base. «C’est parce que le gouvernement a réalisé qu’il y a un problème quelque part. “Je pense que le contrôleur avait fait le tour en vue de s’associer avec les agences de sécurité ou le foret frontalier pour trouver une solution durable”, a-t-il déclaré. Le coordinateur par intérim a déclaré qu’il y aurait un moyen de distribuer de l’essence à ces communautés, mais uniquement à de véritables commerçants et utilisateurs, et non à des exportations illégales.

    “La fermeture de la frontière a pris beaucoup de temps avant de devenir effective, mais je suis optimiste que le gouvernement envisagera la politique, en vue d’aider les membres innocents des communautés affectées”, a-t-il déclaré. Mohammed a précisé que lors de leur visite dans les régions d’Ilesha, Baruba, Kosubosu et Chikanda, après avoir sensibilisé la population, ils avaient également échangé quelques idées avec les parties prenantes et les dirigeants communautaires. «Nous avons conseillé à ceux qui ont de véritables entreprises de consulter le gouvernement local et les institutions traditionnelles.

    «Ils devraient également s’enregistrer, après quoi ils devraient écrire au gouvernement au sujet de leurs problèmes, mais ils doivent d’abord être approuvés par les conseils locaux du gouvernement, qui est une autorité constituée. “Un dirigeant traditionnel est également connu du gouvernement, et lorsqu’il satisfait à toutes ces procédures, il doit alors transmettre sa demande au gouvernement”, a-t-il souligné.

    Le coordinateur par intérim du forage frontalier a fait savoir que le but du gouvernement était de protéger et d’améliorer l’économie et d’intégrer les individus pour le développement de la nation. Le groupe de travail national sur le forage frontalier a été inauguré en août 2019 pour mater les activités illégales, y compris les problèmes de sécurité, autour des frontières nigérianes.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment