ALERTE :

    #Coronavirus/#Bénin Cordon sanitaire , l’ultime réponse du gouvernement pour contrer l’épidémie - Les Pharaons

    cordon-sanitaire

    #Coronavirus/#Bénin

    Cordon sanitaire , l’ultime réponse du gouvernement pour contrer l’épidémie

    A Cotonou, c’est la psychose. Face à la pression des internautes et la rafale de communiqués appelant au durcissement des mesures, le gouvernement accélère   et passe à la vitesse supérieure. A partir du 30 mars 2020, les écoles seront fermées et la circulation réduite au strict minimum dans huit grandes villes. La mise en place d’un cordon sanitaire semble être la dernière mesure pour contrer la propagation de l’épidémie qui décime le monde entier. Le pays est à 5 cas confirmés selon les sources gouvernementales.

    Cette mesure du gouvernement, qui ne reçoit pas l’accord de tous les observateurs au regard des spécifiés du tissu social béninois, vient s’ajouter aux 11 autres, déjà prises depuis le Conseil extraordinaire des Ministres  du 17 Mars 2020. Les béninois ne pouvaient plus se réunir à plus de 50, les activités culturelles, festives , sportives , et les célébrations religieuses étaient interdites.
    8 villes ont été identifiées par le gouvernement comme les plus exposées à la pandémie du Covid-19. Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Sèmè-Podji, Porto-Novo Akpro-Missérété et Adjarra.

    Il s’agit des plus grandes agglomérations de la partie méridionale du Bénin. Selon les informations reçues du comité de crise, l’opération consistera à limiter les mouvements dans ces huit villes. En clair, il y aura des contrôles et une limitation des mouvements des populations dans le périmètre. Un confinement, même si les autorités sont prudentes sur la stratégie au regard des activités que mènent les populations.

    Selon les autorités du ministère de la santé, les forces de sécurité veilleront à l’application de cette mesure qui a pour but de mieux contrôler la propagation de la maladie.‹‹ La plupart de ces 8 communes ont soit des cas confirmés ou des sujets contacts. Si le gouvernement ne prend pas ces mesures, avec les mouvements des populations, on peut assister à ce qu’un nouveau cas quitte Cotonou pour Abomey ou au Nord. Ce qui va rendre la situation difficile (…), explique le directeur de cabinet du ministère de la santé.Il ajoute que ‹‹ ceux qui doivent aller au service, ils vont y aller››.

    Jacob Boton


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment