ALERTE :

    #Coronavirus/#Bénin : Les populations, clé de la réussite du cordon sanitaire - Les Pharaons

    villes

    #Coronavirus/#Bénin

    Les populations, clé de la réussite du cordon sanitaire

    Dans la capitale économique du Bénin, deux semaines après la découverte du premier cas de Coronavirus, et à quelques heures de l’entrée en vigueur du cordon sanitaire, rien n’a changé. Alors que le Bénin présente 5 cas testés positifs au Covid 19, les acteurs du secteur des transports en commun, continuent de faire de bonnes affaires. Les mini bus sont bondés, des milliers de Taxis-moto zigzaguent sur les grandes artères, l’esplanade du Stade Général Mathieu Kérékou grouille de monde, et le grand marché de Dantokpa respire.

    Dans la plus grande ville du Bénin où les premiers cas ont été identifiés , le port de masque est relatif. Ni les chauffeurs, ni les employés, encore moins les passagers ne se soucient du Covid 19. Pourtant en sa session extraordinaire du 17 mars 2020, le Conseil des Ministres a été on ne peut plus clair. Le point 7 fait obligation aux transporteurs de respecter les distances de sécurité sanitaire, et de doter leurs passagers de masque. Mais l’envers du décor dévoile une population en marge du temps qui ne sait pas que tout sera à l’arrêt dans quelques heures.

    « La faute au gouvernement », s’empresse t-on de déduire  à l’unanimité sur les réseaux sociaux, principal baromètre des hommes politiques. Même si un message circule et annonce de sévères répressions de la CRIET contre les fake-news , les béninois opinent. Avant l’entrée en vigueur du cordon sanitaire, les étudiants de l’Université d’Abomey Calavi ont fermé les amphithéâtres de force le 25 mars, 5 jours avant le scénario prévue par le gouvernement. Des heurts ont opposé les étudiants aux policiers ; bilan un mort du coté des manifestants.

    Le gouvernement béninois a revu sa copie dans le cadre le lutte contre la propagation du virus Covid 19 depuis le 17 mars 2020. Difficile pourtant d’affirmer que les 11 mesures décrétées après le premier conseil des ministres extraordinaire, sont respectées par la population. Une situation inquiétante au regard de la pertinence des mesures d’une part, et des risques de propagation du virus d’autre part. Le virus a déjà fait plus de 14.000 morts dans le monde entier.

    Un tour d’horizon permet de constater que , seule la mise en quarantaine systématique des voyageurs semble prendre. L’aéroport Cardinal Bernadin Gantin est sous forte surveillance, et il est difficile pour les passagers de se dérober au confinement. On ne peut en dire autant des passagers qui entrent par voie terrestre et qui sont plus nombreux. Beaucoup échappent au filtre des policiers. Les autorités béninoises ont renvoyé sans autre forme de procès cette semaine, plus d’une centaine de nigérians, et mis en auto isolement quelques béninois, mais beaucoup sont rentrés tranquillement chez eux. Ce week-end une source anonyme a confié à notre rédaction que plusieurs béninois hors du territoire à Abidjan un pays à risque ont rallié Cotonou et sont déjà dans la circulation.

    Les béninois sont réfractaires aux mesures prises, ce qui suscite une nuée de questions concernant la réussite du cordon sanitaire. En effet, le tableau n’est guère reluisant. L’Etat essaie de jouer sa partition au Bénin dans cette lutte , mais les béninois semblent ne pas avoir conscience du danger en cours.

    Certains pointent du doigt une campagne de communication insuffisante, mais la faute incomberait aux pouvoirs publics qui ne sont pas allés aux mesures fortes et ont laissé le libre arbitre aux populations face à une catastrophe qui touche le monde entier.

     

    Carin Meisegon


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment