ALERTE :

    MONDE/Sport: Coronavirus: “Plus rien ne sera jamais comme avant” pour le sport italien selon Vincenzo Spadafora - Les Pharaons

    image(0)

    MONDE/Sport

    Coronavirus: “Plus rien ne sera jamais comme avant” pour le sport italien selon Vincenzo Spadafora

    Juste H

    Lors de sa dernière sortie, Vincenzo Spadafora a attaqué les acteurs du sport italien. Dans un entretien accordé au quotidien sportif la Repubblica,
    le ministre des sports de l’Italie a dit ce qu’il a sur le cœur aux acteurs du sport, notamment ceux du football, concernant la situation que traverse actuellement le sport dans les alpes.

    Le sport ne vit plus en Italie depuis des semaines en raison de la pandémie du Covid-19. En réponse à ceux qui annoncent un retour des activités sportives, notamment la reprise de la Série A dès le 3 mai, Vincenzo Spadafora a appelé ces derniers à descendre de leur nuage et de leur optimisme aveugle.

    “Reprendre les matches le 3 mai est irréaliste en Italie où la contagion poursuit son lent ralentissement. Le football attendra. Le sport ce n’est pas seulement le football. Et le football, ce n’est pas seulement la Serie A. Je proposerai de repousser, pour tout le mois d’avril, et à tous les niveaux, le bloc des compétitions sportives. J’étendrai également cette mesure aux entraînements, sur lesquels nous n’avions pas pu intervenir car il y avait toujours la possibilité que les Jeux Olympiques de Tokyo aient lieu cet été”, a déclaré
    Vincenzo Spadafora.

    Dans cette situation chaotique, l’autorité ministérielle, a annoncé que des fonds seront débloqués en faveur des clubs à petit budget, ceci pour sauver le sport italien.

    “Je vais débloquer un plan exceptionnel de 400 millions d’euros à destination du sport amateur et des associations sportives disséminées un peu partout sur le territoire, à un tissu qui, j’en suis sûr, sera l’un des moteurs de la renaissance. Des équipes de Serie A en revanche, je m’attends à ce que leurs demandes s’accompagnent d’un sérieux désir de changement. Les grands clubs vivent dans une bulle, au-delà de leurs moyens, à partir des salaires de millionnaires de leurs joueurs. Ils doivent comprendre qu’après cette crise plus rien ne sera jamais comme avant”, a conclu
    Vincenzo Spadafora.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment