ALERTE :

    Coronavirus Le Nigéria fournira une assurance médicale et une assurance vie aux travailleurs de la santé - Les Pharaons

    boss

    Coronavirus 

    Le Nigéria fournira une assurance médicale et une assurance vie aux travailleurs de la santé

    Le gouvernement fédéral travaille avec les parties prenantes pour structurer l’assurance médicale et l’assurance-vie des agents de santé impliqués dans la guerre contre COVID-19 au Nigéria.

    Le secrétaire du gouvernement de la Fédération (SGF), Boss Mustapha, a déclaré cela lors de la réunion d’information du groupe de travail présidentiel sur COVID-19 à Abuja vendredi.

    Les travailleurs de la santé sont vulnérables au virus COVID-19 car ils sont les premiers intervenants auprès des patients.

    Certains agents de santé travaillant dans des centres d’isolement dans les États touchés ont exprimé leur mécontentement face au manque d’assurance nécessaire et d’autres politiques de protection sociale.

    S’adressant à PREMIUM TIMES, Blessing Israel, qui travaille au centre d’isolement de Lagos, a déclaré:

    “Pendant que nous prenons soin des patients, personne ne se soucie de nous. En dépit d’être l’épine dorsale du secteur de la santé pendant cette période, il n’y a rien de tel qu’une assurance sociale ou une assurance pour nous.”

    Le Nigéria a enregistré 210 cas de COVID-19, dont 20 personnes ont été libérées après avoir guéri du virus, tandis que quatre sont décédées.

    Il n’est cependant pas certain que les agents de santé figurent parmi les cas enregistrés car leur identité n’est pas divulguée officiellement. Seules les personnes testées positives ou leurs associés sont autorisés à divulguer ces identités.

    Assurance-vie

    Suite à la plainte des agents de santé et de leurs syndicats, M. Mustapha a déclaré que l’assurance des agents de santé est envisagée compte tenu du danger auquel ils sont exposés pendant cette pandémie de COVID-19.

    “Reconnaissant le danger auquel nos agents de santé de première ligne sont exposés, le gouvernement travaille avec d’autres parties prenantes pour structurer la couverture médicale et d’assurance-vie pour leur protection.

    “Je souhaite donc les assurer de notre engagement et les exhorter à faire de leur mieux alors qu’ils se battent pour nous sauver de cette maladie ravageuse”, a déclaré M. Mustapha.

    Dans ses remarques, le ministre de la Santé, Osagie Ehanire, a félicité les agents de santé pour leurs efforts jusqu’à présent.

    “Je dois à ce stade féliciter nos agents de santé de première ligne qui font un excellent travail dans l’identification et la gestion des cas.

    “Alors que nous préparons des stratégies pour contenir l’épidémie de COVID-19, nous ne devons pas perdre de vue les autres problèmes de santé dans notre pays.

    “Les services de santé de routine doivent continuer dans tous les hôpitaux. Seule une aile de centres tertiaires doit être utilisée pour le contrôle des patients infectés.

    “Il est important de ne pas laisser tomber le ballon et de perdre les gains réalisés dans de nombreux domaines de la santé, y compris la santé maternelle et infantile et la vaccination”, a-t-il déclaré.

    Préparation

    Dans le cadre des efforts visant à intensifier la préparation, M. Mustapha a déclaré que le gouvernement fédéral s’était engagé dans la vidéoconférence avec les gouverneurs des États pour assurer un fonctionnement sans heurt entre toutes les parties.

    Il a appelé les commerçants à être sensibles au sort des autres Nigérians en ne cédant pas à la tentation d’augmenter les prix des biens et des services.

    “Aux commerçants nigérians et aux hommes et femmes d’affaires, nous appelons à la résistance à l’envie de hausser les prix des biens et des marchandises, pendant cette période car notre nature compatissante doit prévaloir”, a-t-il déclaré.

    “C’est le meilleur moment pour faire preuve de considération et de faire preuve d’empathie pour nos compatriotes nigérians.”


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment