ALERTE :

    Coronavirus/Bénin : Émeute dans un hôtel, le gouvernement durcit les conditions de la mise en quarantaine - Les Pharaons

    senegal covid

    Coronavirus/Bénin :

    Émeute dans un hôtel, le gouvernement durcit les conditions de la mise en quarantaine

    • trois nouveaux cas
    • les sanctions civiles et pénales pour la violation de mise en quarantaine
    • le masque obligatoire dans douze communes

    Une émeute a été provoquée dans le hall d’un  hôtel dédié à la mise en quarantaine des personnes rentrées de voyage dans le cadre de la lutte contre le Covid 19. L’information a été rapportée par le ministre de la Santé   Benjamin Hounkpatin, dans la soirée de ce 6 avril 2020.

    En effet, le ministre se désole du fait que malgré les nombreuses recommandations du gouvernement concernant la mise en quarantaine systématique, plusieurs personnes continuent de passer outre les mesures. Après l’incident de ce jour, 3 cas positifs ont été détectés dans l’hôtel, mais au regard des contacts jugés risqués,    le gouvernement a décidé de prolonger à nouveau de 14 jours, la mise en quarantaine des auteurs de l’altercation. De même, de nouvelles dispositions ont été prises pour obliger toute personne de retour  de voyage à passer les 14 jours de confinement.

    Le ministre a expliqué que le personnel soignant s’investit beaucoup dans la crise actuelle. Il en est de même pour le gouvernement, qui a engagé de nombreuses ressources afin de permettre le retour au bercail des citoyens encore à l’extérieur.

    Benjamin Hounkpatin avertit les personnes  qui violent les prescriptions édictées   concernant le respect des mesures en quarantaine,  qu’elles seront   soumises à des sanctions aussi bien civiles que pénales conformément à la loi.  Par ailleurs le port de masque a été rendu obligatoire dans les villes du cordon sanitaire.

    Coronavirus , Bénin , Covid-19 , Yayi BoniPatrice TalonLionel Zinsou,


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment