ALERTE :

    Bénin/Communales 2020 : Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent à l’épreuve des 10% - Les Pharaons

    Paul-HOUNKPE

    Bénin/Communales 2020 :

    Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent à l’épreuve des 10%

    Avec une liste de candidature désormais incomplète, des militants tenus par Boni Yayi, et un Secrétaire Exécutif National  qui manque d’assurance, les Forces Cauris pour un Bénin Emergent  perdent du terrain, mais surtout se vident. Les départ se multiplient et le parti va manquer de fait, une deuxième élection en moins de deux ans, puisque la participation annoncée aux communales sera une simple formalité ; une figuration.

    Le parti  Forces Cauris pour un Bénin Emergent, principal favori des   élections législatives d’avril 2019, partent en « Outsider » un an plus tard.   Paul Hounkpè , esseulé , sans charisme et  inexpérimenté,    et Boni Yayi   le général démissionnaire , ont  tué le rêve des 10% autrefois entretenu par les leaders Cauris.

    Le retrait de Boni Yayi du parti FCBE a eu un effet boule de neige. Alors que beaucoup ne misait pas vraiment sur la capacité de Boni Yayi à tenir les rennes du parti, il vient de montrer le contraire. Dans les grandes villes et un peu partout, les coordinations fidèles à l’ancien président ont déposé le tablier. Une situation qui montre à souhait la nature de ceux qui ont véritablement confectionné la liste des FCBE pour ces communales. Avec les démissions annoncées ces derniers jours, la liste de FCBE devient incomplète. Les FCBE seront le seul parti politique sur la liste de départ avec une liste incomplète. Une situation exceptionnelle.

    L’autre équation pour les FCBE, unique Outsider de ces élections communales, restent les 10 % . Avant la démission de Boni Yayi, plusieurs acteurs politiques ont sonné le tocsin pour dire que les FCBE ne pouvaient pas avoir les 10%. « A l’étape actuelle, les FCBE ne peuvent pas faire 10% aux communales » avait prophétisé,  narquois sur les plateaux de Bi News , Gabriel Laurex Ajavon,après avoir martelé   que le parti était en déclin.

    Trois semaines plus tard, c’est le conseiller juridique du parti Kamar Ouassangari qui sur la même émission « Diagonale » ira dans le même sens. « Il serait difficile pour le parti d’avoir les 10% ». Pour lui les couacs qui ont émaillé la confection de la liste, expliquent cette situation. Quelques heures plus tard, la démission de Boni Yayi, et de nombreux lieutenants donnera raison à ces acteurs.

    Le contexte actuel de l’organisation des élections, marqué par le Covid 19, permettra aux FCBE de masquer la réalité, sans meeting et grands regroupements pendant la campagne électorale.  Mais l’envers du décor, montrera un parti   qui n’existe que de nom. Le camp Hounkpè garde les attributs, et Boni Yayi, les lieutenants et les fantassins. Les deux camps viennent de se neutraliser et en même temps de signer la fin du parti, parce que sauf révision de la constitution, les FCBE ne pourront pas participer à la présidentielle de 2021.

    Coronavirus  , Covid-19 , Yayi BoniPatrice TalonLionel ZinsouBénin

    Daniel Tognandan

    23 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment