ALERTE :

    BENIN / Politique La Maire d’Aplahoue dans le collimateur du Préfet du Couffo. - Les Pharaons

    BENIN / Politique

     

    La Maire d’Aplahoue dans le collimateur du Préfet du Couffo.

     Clément BORONA (stg)

    Deux semaines après son élection,  la maire d’Aplahoue est  en difficulté. Une décision  prise n’est  pas du goût du préfet. Ce dernier a réagi en vertu de la loi.

     Depuis sa prise de service à la mairie d’Aplahoue,  Ousséni ADAMOU a vu quatre de ses arrêtés annulés par le préfet du Couffo. Le 31 mars 2020, par arrêté 61-11C-APL/SP, elle a nommé un assistant au maire. Le préfet ayant appris cette décision et en se conformant aux dispositions de l’article 24 de la loi 97-028 du 15 janvier 1999 portant organisation de l’administration territoriale en République du Bénin et de l’article 8 du décret 2001-412   a annulé cette décision le 10 avril 2020.

     Outre cet arrêté, la maire a pris d’autres décisions qui vont à l’encontre des dispositions en vigueur en République du Bénin. Parmi celles ci figurent : l’arrêté 61-12 C-APL/SG/SAG-SA du 3 avril 2020 portant nomination du chef du service des affaires financières et économiques; l’arrêté 61-13 C-APL/SG/SAG-SA du 3 avril 2020 portant nomination du secrétaire de la personne responsable de passation des marchés publics ; l’arrêté du 61-14 C-APL/SG/SAG du 3 avril 2020 portant nomination d’un assistant du chef service des affaires domaniales et foncières.

     De plus, le préfet soutient que la maire a boycotté les dispositions de la lettre circulaire n°757 MDGL relative aux résultats des audits du fonds Fadec et le message radio n°277 MDGL portant interdiction des nominations des nouveaux responsables de directions ou de services des mairies.

     Il faut rappeler que nous sommes à quelques jours des élections communales et la maire Ousséna Adamou est l’un des membres fondateurs du bloc républicain.

     

     

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment