ALERTE :

    Bénin / Conseil National de l’Education : « Il n’y aura pas de conflit d’attribution » Eléonore Yayi - Les Pharaons

    Bénin / Conseil National de l’Education :

    « Il n’y aura pas de conflit d’attribution » Eléonore Yayi

    Le Conseil National de l’Education reste l’une des réformes majeures, intervenue dans le secteur de l’éducation au Bénin. La Ministre de l’Enseignement Supérieur faisant le point des grandes avancées au niveau de son département ministériel , sur l’Emission « Le temps des Moissons », est revenue sur les attributions de cette structure transversale chargée désormais des questions éducatives au Bénin. Selon elle, le Conseil à une double mission, et il ne saurait avoir de conflit d’attribution comme on pourrait l’envisager.

    Eléonore Yayi a souligné que la mission du Conseil National de l’Education  a une cohérence verticale et horizontale. C’est de faire en sorte que dans un premier temps,  il y ait un arrimage  entre les trois ordres de l’enseignement. « Il ne faut pas qu’il ait, par exemple des actions au niveau primaire, qui compromettent la suite du parcours des apprenants au niveau secondaire. Il ne faut pas aussi que les deux, ensemble  produisent des effets néfastes au niveau du supérieur. Il ne faut pas non plus que le supérieur produise des diplômés qui viennent entacher ou repousser en arrière ce qui a été déjà fait comme effort au niveau des deux autres secteurs. »  

    Dans un second temps, le CNE tel que construit par le régime de la rupture est l’instance supérieure qui s’assure de ce que les uns et les autres se retrouvent dans leur rôle. Cela appelle évidement une restructuration, à en croire la ministre. Elle va expliquer que dans pour ce qui concerne par exemple, le ministère de l’enseignement supérieur, beaucoup d’attributions se retrouvent au niveau du CNE.

    Eléonore Yayi a précisé par exemple, qu’il n’y aura plus de conseil consultatif. Le ministère se chargera des   actions basiques qui seront présentées pour avis au CNE. Elle rassure cependant, qu’il n’y aura pas de conflit d’attribution. « Ça a été d’ailleurs la préoccupation au cours des premières séances de travail avec le CNE. On a sorti un peu les attributions et regarder qu’est-ce qui revient aux différents ministères de l’Education et qu’est-ce qui pourrait être transféré au CNE. Tout est clair. Il n’y a aucun problème par rapport à ça. »  

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment