ALERTE :

    Education : Des établissements scolaires publics, bientôt en gestion privée - Les Pharaons

    Education :

    Des établissements scolaires publics, bientôt en gestion privée

      L’Agence Nationale pour les Prestations aux Etablissements scolaires publics (ANaPES) sera désormais chargée du mode de recrutement et de la gestion des Etablissements scolaires publics. Les statuts de cette agence ont été approuvés en conseil des ministres le mercredi 15 avril 2020.

    Le gouvernement a expliqué cette agence  viendra  corriger les nombreux dysfonctionnements et déséquilibres constatés entre   le public et le privé. Après les multiples réformes opérées dans le secteur , il est questions d’accélérer désormais  l’amélioration des performances du système éducatif béninois.

    L’ANaPES va donc se charger du mode de recrutement et de gestion des établissements scolaires (primaire et secondaire général) ainsi que des ressources humaines chargées de les animer.

    La structure sera placée sous la tutelle de la présidence de la République et au delà du recrutement des enseignants elle  s’occupera de la mise à disposition et de  la gestion d’une partie du personnel enseignant non agent de l’Etat, à des Agences de placement.

     Ce nouveau mécanisme permettra au gouvernement de mettre certains   établissements scolaires,  à titre expérimental, sous la responsabilité de gestionnaires privés.

    Cependant   ces établissements et leurs infrastructures demeurent la propriété de l’Etat, et que les frais d’inscription restent identiques à ceux des autres établissements publics.

    A travers cette réforme  le gouvernement veut mettre  le public au même niveau que les établissements privés qui affichent depuis des années des résultats excellents. Il a été noté en effet , un certaine efficacité dans le secteur privé, et l’Etat entend dupliquer cette expérience dans le public.

    Jacob B.

     

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment