ALERTE :

    Bénin/Décentralisation : Plusieurs maires exclus des passations des marchés publics - Les Pharaons

    Bénin/Décentralisation :

    Plusieurs maires exclus des passations des marchés publics

    La mauvaise gestion et les faits de mauvaise gouvernance au niveau des communes n’ont pas pris fin à l’avènement de la rupture. Après le rapport 2017 des Fonds Fadec rendu public par la Conafil et qui a éclaboussé l’ensemble des maires du Bénin, le ministère de la décentralisation a pris de nouvelles mesures. C’est ce qui ressort de l’intervention du Ministre Allasane Seidou, lors de son bilan des 4 ans de la Rupture.

    Le ministère de la décentralisation à en croire les propos de Allassane Seidou, a intensifié les audits ces dernières années de manière systématique.  L’Inspection Générale des affaires Administratives » et l’Inspection Générale des Finances ont été au premier rang. Ces deux structures ont audité l’ensemble des communes.  Mais le ministre a clarifié sur l’émission le temps des Moissons, que le contrôle se fait à deux niveaux. « Nous faisons aussi des contrôles techniques, des contrôles techniques externes. C’est-à-dire que parfois, nous avons recours à des compétences pour contrôler certains ouvrages, certains engins. Et lorsqu’on a des éléments de présomption de malversation ou de mauvaise conduite des procédures, on demande l’inspection vérification. »

     Allassane Seidou a fait savoir que pour les cas avérés  surtout au niveau des  marchés publics, le dossier est envoyé à l’ARM « l’Autorité de Régulation des Marchés Publics ». Selon le ministre des sanctions ont déjà été prises à maintes reprises. « Il y a des Maires qui sont exclus, qui ne peuvent plus intervenir dans la passation des marchés. C’est clair. Mais une chose est sûre, quand il y a malversation, les ressources doivent être remboursées. C’est une exigence et c’est pour cela que nous agissons beaucoup en amont pour dissuader et éviter que cela se passe. » a rassuré l’invité.

    Le Ministre a laissé entendre que lorsque des cas avérés se présentent, les ressources sont systématiquement   doivent être remboursées. Dans le cas les fonds FADeC sont coupés. Il va préciser que pour ne pas être taxés de mauvais gestionnaire et subir la foudre du conseil communal    les maires corrigent de plus en plus leurs pratiques « parce qu’il y a beaucoup d’actions en amont qui dissuadent ».  

    Coronavirus  , Covid-19 , Yayi BoniPatrice TalonLionel ZinsouBénin

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment