ALERTE :

    Gaston Dossouhoui sur la Filière riz. “La fermeture des frontières par le Nigéria était pour moi un déclic” - Les Pharaons

    Gaston-Dossouhoui-Ministre-de-l-Agriculture

    Gaston Dossouhoui sur la  Filière riz.  

    “La fermeture des frontières par le Nigéria était pour moi un déclic”

    Avec une production de 216.000 tonnes de riz en 2016, le Bénin compte atteindre 1 million de tonnes en 2021. Un rêve pas assez grand pour les autorités locales qui expliquent le mécanisme pour y arriver. En 2019, le pays a produit à 407.000, soit le double de sa production à l’arrivée au pouvoir de Patrice Talon.

    « La fermeture des frontières par le Nigéria était pour moi un déclic. Une opportunité à saisir. Je ne reviens pas sur les conditions qui ont prévalu à cela. Mais mon pays, le Bénin, taxé de pays ré-exportateur de riz deviendra un pays producteur et exportateur de riz. Il n’y a rien à faire ». Gaston Dossouhou, ministre de l’Agriculture en tenant ces propos sur la chaîne locale, rassure qu’il ne s’agit pas d’une déclaration politique.

    Il explique en effet, qu’à l’arrivée de Patrice Talon au pouvoir,  le Bénin produisait  216.000 tonnes  de riz. De nouvelles technologies ont été déployées  dans cette filière, et ont porté la production locale à   407.000 tonnes. Le rêve est donc permis, affirme l’autorité, qui s’appuie sur les capacités du pays  en matière d’aménagement des périmètres rizicultivables,   d’aménagement des basfonds et autres sites. Par ailleurs,   la mise à disposition des semences certifiées de riz, constitue pour lui un facteur important pour déclencher la révolution verte attendue.   

    « Les producteurs de semences ont de quoi servir au moins 40% de nos emblavures. Mais avec cette intersaison, on essaie de produire, de densifier pour avoir les 20% complémentaire. Ainsi, l’Etat pourra mettre à disposition des producteurs des semences à bas prix ; ce qui va révolutionner la filière. »

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment