ALERTE :

    Armand Gansè. La justice demande un complément d’enquête après son passage à l’OCRC pour les propos “xénophobes” - Les Pharaons

    Armand Gansè. La justice demande un complément d’enquête  après son passage à l’OCRC pour les propos “xénophobes”

    La justice a demandé lundi à Cotonou, un complément d’enquête dans l’affaire Gansè, avant d’envisager  ou non des poursuites judiciaires. Le Procureur de la République avait demandé l’ouverture d’une enquête préliminaire, suite à la diffusion d’une vidéo mettant en cause le Directeur Général de la SOGEMA. La justice a voulu vérifier si les faits sont constitutifs d’une infraction pénale.

    Lire aussi : Covid-19 : Le port de masque généralisé au Bénin

    De source policière, le vendredi 25 avril 2020, l’auteur de la vidéo avait été écouté dans les locaux de l’Office Central de Répression de la Cybercriminalité  OCRC, durant de longues heures. La première comparution annoncée en début de semaine n’a pas eu lieu. Le Procureur aurait demandé un complément d’enquête,  afin d’apprécier l’opportunité des poursuites.

    Lire aussi : CADHP. Un contentieux entre la Société Générale et SHRL à la base du retrait du Bénin

    Une source au barreau de Cotonou a confirmé à notre rédaction, qu’à ce stade de l’enquête, le Procureur de la République est susceptible de prendre trois  décisions. Il peut décider de classer l’affaire sans suite, de recourir à des alternatives aux poursuites, ou déclencher des poursuites en saisissant une juridiction d’instruction  ou de jugement.

    Lire aussi : Mgr Roger Houngbédji, l’Archevêque de Cotonou s’adresse aux Catholiques et évoque l’après Covid-19

    Armand Gansè, Directeur Général de la SOGEMA et candidat du Bloc Républicain pour les élections communales du 17 mai 2020, sur une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux a tenu des propos jugés « xénophobes ». Ce dernier a présenté ses excuses et soutenu que les propos ont été déplacés de leur contexte. Son parti et plusieurs personnalités ont condamné lesdits propos et se sont  désolidarisés du candidat.

    G. Salomon.

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment