ALERTE :

    Afrique/Justice : Après le Bénin, la Côte d’Ivoire se retire de la CADHP - Les Pharaons

    CI

    Afrique/Justice :

    Après le Bénin, la Côte d’Ivoire se retire de la CADHP

    Après le Bénin, la Côte d’Ivoire a retiré sa déclaration de compétence de la Cour Africaine des Droits de l’Homme. L’information a été donnée ce mercredi 29 avril 2020 à la presse à travers un communiqué signé du porte-parole du Gouvernement. Les autorités ivoiriennes justifient ce retrait du fait que les décisions de cette Cour portent atteinte à l’autorité de l’État surtout au fonctionnement de la justice.

    LIRE AUSSI : Covid-19 : Bénin: 10,4 millions de dollars supplémentaires pour lutter contre le coronavirus

    Vivien Assogba

    L’Etat de Côte d’Ivoire a retiré sa déclaration de compétence de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) qui permet à un civil ou une ONG de la saisir. Cette décision, à en croire les autorités ivoiriennes fait suite à la dernière déclaration de la Cour Africaine des Droits de l’Homme qui porte atteinte l’autorité de l’Etat de Côte d’Ivoire. A travers ce acte, la Côte d’Ivoire vient d’emboiter le pas le Rwanda, la Tanzanie et, tout récemment, le Bénin s’étaient déjà retirés.

    LIRE AUSSI : Enquête sur le Budget Ouvert : Le Bénin passe au 6ème  rang de la transparence budgétaire en Afrique.

    Toutefois, il faut dire que ce retrait de la déclaration de compétence ne signifie pas le retrait de la charte. La Côte d’Ivoire est toujours dans la liste des 30 Etats qui reconnaissent la CADPH.

    LIRE AUSSI : Covid-19/Bénin. Ousmane Batoko présente les trois points à l’ordre du jour de la rencontre des Présidents d’institution.

    Il faut noter que sur les trente (30) États qui ont signé la charte sur les cinquante-cinq (55) Etats de l’UA, 10 avaient accepté cette déclaration de compétence.

     

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment