ALERTE :

    Communales 2020 au Bénin, Malick Gomina ses forces et faiblesses. - Les Pharaons

    gomina

    Communales 2020 au Bénin, Malick Gomina ses forces et faiblesses.

     Après l’expérience d’avril 2019,  Malick Gomina est  la tête  de liste du Bloc Républicain dans l’arrondissement de Djougou II. Favori à deux semaines du scrutin, le candidat   part avec une longueur d’avance. Voici ses atouts et faiblesses.

    SUIVRE l’EMISSION DIAGONALE 

    Les observations de WANEP-Bénin sur le processus électoral

    Il n’y aura aucun suspense.  Tout comme son positionnement en tête de la liste du Bloc Républicain, l’élection du Directeur de la télévision Canal 3, au poste de conseiller communal, se fera sans grande difficulté.  Après s’être retiré à la surprise générale de la liste du Bloc Républicain aux dernières élections législatives, l’homme n’avait visiblement pas renoncé à son engagement politique. D’ailleurs,  le bureau politique de son parti n’a trouvé aucune objection à le remettre en scelle.

    Communales 2020 au Bénin : Luc ATROKPO met les candidats UP de Bohicon en ordre de bataille

    Malick Gomina se lance dans une campagne, où tout était préparé à l’avance. Ses positions politiques actuelles, et sa maîtrise du sérail politique de Kérékou à Talon, lui ont  donné une notoriété qui le présente d’office, comme  le  principal challenger de  Abraham Akpala Abishaï. L’actuel maire de la commune de Djougou siège depuis  novembre 2017 après  la destitution de Alassane Zoumarou.

    Ses atouts

     Malick Gomina a démontré en premier lieu, sa capacité de rassemblement en un laps de temps lors des législatives de 2019. L’actuel patron du Groupe de Presse Canal 3, avait déserté ses bureaux à Cotonou, pour s’installer à Djougou. Aujourd’hui, l’homme n’a plus besoin de convaincre ses électeurs, surtout les jeunes, à qui il avait fait beaucoup de promesses. Ces élections communales, permettront à ses sympathisants de prendre leur revanche en répondant à son appel. Après   Abdoulaye Bio Tchané, et Wallys Zoumarou dans la Donga, Malick Gomina est considéré comme l’une des figures clés du pouvoir Talon.

    Bénin/Politique :  Boni Yayi rentre à Cotonou, l’ancien Chef d’état sera placé en quarantaine

    • C’est l’homme des réseaux.

    Si son quotidien demeure pour beaucoup un mystère, il est pourtant celui qui sait tout.  Une boite à informations. Docteur en Géographie, ancien Président du Patronat de la Presse et de l’Audiovisuel, il a toujours choisi la discrétion pour mener ses actions politiques. Pas de page officielle de campagne sur les réseaux. Malick Gomina ne fait aucun  compte rendu de ses mouvements et ne dévoile pas son agenda politique sur la toile.

    LIRE AUSSI :Abdoulaye Bio Tchané. “Il faut faire des sacrifices pour vaincre le Covid-19”

    En 2018 par exemple, il a avancé camouflé jusqu’au grand meeting tenu à Djougou au stade Atchoukouman, où il a  montré  qu’il incarnait    la possibilité d’un nouveau souffle pour Djougou au-delà des discours   politiques. Il a présenté aux jeunes de Djougou, les réalisations en cours et à venir après 3 ans de gouvernance Talon.

    • Notoriété indiscutable

     Absent du sérail politique comme acteur, mais présent dans les coulisses de l’information, Malick Gomina a fini par s’imposer dans le cercle de la rupture.  Pour ça, l’homme a dû couper certaines connections, et a décidé de bâtir son avenir politique encadré par deux personnalités politiques de la Donga ; Abdoulaye Bio Tchané, et plus tard Wallys Zoumarou.

    LIRE AUSSI : Yachts, caves à vins et jets privés : Le confinement doré des ultrariches

    Des nouveaux   venus sur la scène politique sous le régime Talon,   il reste le seul avec un profil de journaliste accompli, maîtrisant les codes et clés de la communication politique. Il n’a eu aucun mal pour avancer et se faire connaitre en 2018. Ce sera pareil en 2020.

    LIRE AUSSI : Communales 2020 au Bénin : Armand Gansè  fait son come-back

    A Djougou, Malick Gomina est bien entouré. Son capital sympathie a vite augmenté en quelques mois , et son retour dans l’arène politique va susciter à nouveau l’espoir auprès des jeunes.  Il avait invité les jeunes à refuser de tourner   dos au développement, à cause de l’alternance de 2016, les invitant plutôt à militer pour que Djougou trouve son compte dans le PAG.

    Les obstacles

    SUIVRE l’EMISSION : COMMUNALES 2020: Le DEBAT

    Pour prendre la mairie,  il va falloir  déloger un maire élu il y a deux ans  à l’unanimité.  Abraham Akpala Abishaï est un pion important du parti ABT,   et est candidat à sa succession. Tète de liste dans l’arrondissement de Barienou, l’actuel maire de la ville n’a pas encore fait objet de critique. Ce dernier avait placé son mandat sous le signe de l’union des fils et filles de la commune de Djougou.

    LIRE AUSSI :  Communales 2020 au Bénin :  Luc Sètondji Atropko  brise le silence sur sa candidature à la mairie de Cotonou

    Deux ans plus tard, le silence autour de ses actions laisse entrevoir une possible symbiose au sein du conseil communal.   Abdoulaye Bio Tchané sera celui qui fera pencher la balance, mais aussi Wallys Zoumarou.  Au mois de novembre 2019, le député de la 13ème circonscription électorale   a annoncé publiquement avoir fumé  le calumet de la paix avec  son fils et jeune frère. Il a même pris l’engagement d’être désormais le premier soutien  de Malick Gomina.

    Pour le reste, l’ancien patron de la presse béninoise,  a encore deux semaines pour convaincre les autres candidats de la liste du Bloc républicain. Avec la débâcle des FCBE, et les difficultés de l’Union Progressiste sur le terrain , la mairie semble conquise d’avance pour le Bloc Républicain.

    LIRE AUSSI : Covid-19 : Garde à vue à l’OCRC pour deux individus qui ont composé le numéro vert 

    La campagne essentiellement médiatique lui laisse donc le temps de dévoiler son discours et son plan pour le développement local jusque-là inconnus. Alors que les autres grandes figures de son parti, ont effectué une entrée en campagne plus rythmée, Malick Gomina reste prudent. L’homme   participe à sa première élection en tant que candidat.

    LIRE AUSSI :  La Fondation Claudine Talon et Sanofi Espoir appuient le plan de riposte contre la Covid-19

    Toutefois, il appelle ses militants déjà  au sacrifice, et entend construire une commune à la hauteur des ambitions des fils et filles de Djougou, qu’il connait bien. Malick Gomina veut donner plus d’attrait et de relief à la commune de Djougou, qu’il veut rayonnante. Les dés sont désormais jetés ,  et le cycle du renouvellement a commencé. Djougou fera peu neuve dans deux semaines.

    Jacob Boton

     

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment