ALERTE :

    Communales 2020 au Bénin : Des caravaniers dans les ruelles à Sèmè-Kpodji pour la campagne - Les Pharaons

    DECOR 2

    Communales 2020 au Bénin :

    Des caravaniers dans les ruelles à Sèmè-Kpodji pour la campagne

    SUIVRE l’EMISSION COMMUNALES 2020, LE DEBAT

    Océane Leannon

    La campagne électorale s’est ouverte depuis ce 1er mai 2020 dans la perspective des élections communales et municipales du 17 mai. Pour cette période habituellement destinée à la propagande, aux contacts permanents entre candidats et populations et autres actions festives, des mesures exceptionnelles ont été prises. En raison du Covid-19, pandémie qui sévit et laisse planer une menace sur la vie des populations, le gouvernement, la Cena et les autres institutions engagées dans le processus électoral ont convenu de circonscrire les campagnes strictement dans le cercle des médias. Ceci vise à limiter ou empêcher les contacts entre candidats et populations aux fins de réduire les risques de propagation du Coronavirus.

    LIRE AUSSI :Communales 2020 au Bénin. Mohamed Ibn Chambas se prononce sur les enjeux des élections locales

    Sur le terrain, cette prescription est suivie avec fortunes d’inverses. Dans la commune de Sèmè Kpodji, certaines ruelles ont servi de cadre pour des caravanes de propagande. Au quartier Ekpè Pk10, la soirée du dimanche 3 mai a été mise à profit par le candidat ”L.L” d’un des partis politiques en lice pour battre campagne. A la tête d’un cortège de voitures et de motos, le candidat ”L.L.” a pompeusement harangué les populations, saluant par moment certains curieux sortis observer la scène inédite qui transgresse les gestes barrières contre le Covid-19.

    LIRE AUSSI : Covid 19 Bénin, l’Université d’Abomey-Calavi annonce la reprise des cours

    Et même si la plus part des militants engagés dans cette campagne de proximité portaient leurs masques, il n’en demeure pas moins que la distanciation sociale n’était pas la chose la mieux observée. Des affiches à l’effigie du parti montrant l’image du candidat bien connu dans la zone étaient exhibées et accolées aux portières et pare-brises des véhicules alignés.

    LIRE AUSSI :Covid-19/ Bénin. Dernier bilan sanitaire avec 6 nouveaux cas enregistrés

    Un acte qui montre bien que la campagne exclusivement médiatique décidée par le gouvernement qui a d’ailleurs réquisitionné des plages horaires sur des médias audiovisuels est en souffrance. Cette nouvelle règle à laquelle les populations ne sont pas habituées n’est pas observée rigoureusement à commencer par les candidats eux-mêmes qui la viole pour s’assurer les suffrages.

    LIRE AUSSI :Check Infos : Les fonctionnaires béninois vont-ils en retard au bureau sous la rupture?

    Dans un contexte où le Bénin continue d’enregistrer de nouveaux cas de Covid-19 ( 96 positifs, 50 guéris, 2 décès et 44 sous traitement), ces petites foules qui se forment au motif de la campagne électorale sont des foyers de propagation du Coronavirus. Avant Sèmè Kpodji, c’est la Commune de Sô-Ava qui a ouvert le bal avec une image ( devenue virale sur les réseaux sociaux) de populations amassées sous la houlette d’un leader politique candidat. La règle instituant la campagne médiatique est ainsi en souffrance et partout sur le territoire national, des envies de battre campagne suivant le mode habituel est là.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment