ALERTE :

    Covid-19, le Bénin à l’heure du dépistage massif - Les Pharaons

    49758343446_fe9bc4995c_c

    Covid-19, le Bénin à l’heure du dépistage massif

    • Les avantages d’une méthode qui suscite interrogations

    C’est une stratégie qui a fait ses preuves en Allemagne, en Corée,  mais aussi en Tunisie sur le continent africain. Au Bénin, le gouvernement a décidé de tester massivement dans un premier temps certains groupes cibles. Depuis, les cas asymptomatiques ne cessent d’être recensés. Focus sur une stratégie payante.

    LIRE AUSSI : Covid-19 au Bénin, la Fondation Claudine Talon distribue plus de 1500 cache-nez à Matéri et Tanguiéta

    Du  3 au 9 mai 2020, 11573 tests de PCR et 11235, tests de diagnostic rapide (TDR)   ont été réalisés. La stratégie du dépistage de masse avait été annoncée par le ministre de la santé , suite au non-respect des consignes d’isolement proposé par le gouvernement. Le 12 mars 2020, le Bénin a enregistré un premier décès. Un cas pris en charge tardivement, mais également importé. Le sujet  n’a pas respecté les consignes sanitaires. Face à tout ceci, le Bénin est passé à une autre étape du plan de riposte présenté depuis la mi mars.

    LIRE AUSSI : Bénin, Ake Natondé testé au Covid-19

    Face aux difficultés éventuelles rencontrées dans le traçage des cas contaminés, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)  avait demandé aux Etats, de mener une politique de dépistage massive,  afin de freiner la chaîne de contamination  depuis le 16 mars 2020. Pendant que des mois plus tard, certains pays faute de moyens continuent d’appliquer le dépistage uniquement aux personnes présentant des symptômes , le Bénin anticipe.  La stratégie a permis de réajuster les statistiques, et le pays compte à la date du 10 mai 2020, 319 déclarés.  Avec ces nouveaux cas asymptomatiques, la prise en charge rapide permettra de limiter de potentielles contaminations selon les autorités locales.

    LIRE AUSSI : Détournement à la poste du Bénin , Alain Orounla s’entretient avec les parents de David Rodhès Savi  

    Selon un épidémiologiste rencontré au centre de dépistage de l’école de Police à Cotonou, le  grand nombre de dépistage effectué est très efficace, même si pour l’instant c’est sur un groupe cible. L’augmentation des cas, n’est donc pas alarmant, mais donne  la preuve que le dépistage massif fait ses preuves, surtout que le taux de mortalité est toujours à 0,8% au Bénin, confie le spécialiste.

    LIRE AUSSI : Covid-19, le gouvernement explique l’augmentation des cas au Bénin

    Le Bénin arrive aisément avec cette méthode,  à contrôler les cas positifs, et à  retracer assez tôt la chaîne de contamination. Selon les autorités, le test de dépistage actuellement pratiqué, dit  PCR, est le test de référence pour mesurer avec fiabilité la présence du virus. À partir d’un prélèvement sur le sujet, l’échantillon est analysé en laboratoire à l’aide d’une machine afin de détecter la charge virale du Covid-19.

    LIRE AUSSI : Accusation de harcèlement sexuel à l’ORTB, après les dénonciations de Angéla Kpéidja , Nicéphore Soglo soutient Patrice Talon

    En appui à ces dépistages de référence, des tests rapides sont également pratiqués. Ces derniers permettent de détecter soit la présence d’antigènes du virus, soit la présence d’anticorps produits en réaction au Covid-19, quelque temps après la contamination.  Selon les autorités sanitaires, la situation est sous contrôle, et l’augmentation des cas n’est guère alarmante.

    LIRE AUSSI : Coronavirus. Un taux de mortalité de 0,83%, la pandémie en chiffres au Bénin

    Le pays continue  se prépare désormais à affronter et à vivre avec le virus, selon le ministre des finances dans une récente déclaration. Le Bénin va lever le cordon sanitaire dans les villes du sud ce lundi 11 mai, mais les autorités insistent sur la grande vigilance, et appellent à chaque instant au respect des mesures barrières. L’élan de solidarité se poursuit   à travers des apports financiers et des dons en équipements ou intrants médicaux à l’endroit du gouvernement. À la date du jeudi 7 mai 2020, 2.123.961.307 de FCFA en dons financiers et des milliers de matériels et équipements médicaux sont déjà reçus par le gouvernement selon informations officielles dévoilées par les autorités.

    G. Salomon

     

     

     

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment