ALERTE :

    Communales 2020 au Bénin : Campagne médiatique, Quid des discours et des actes - Les Pharaons

    campagne

    Communales 2020 au Bénin : Campagne médiatique, Quid des discours et des actes

    Au Bénin, les élections communales et municipales auront lieu le 17 mai prochain. A 24 heures de la fin de la campagne électorale, les signaux sont au vert. Les plus de 5 millions d’électeurs iront accomplir leur devoir citoyen dans les bureaux de vote. Mais les présentes élections se tiennent dans un contexte particulier et difficile marqué par la crise épidémiologique du Covid-19.

     

    LIRE AUSSI : Tribunal de Commerce: Le Procureur Mario Métonou se prononce sur le délai de traitement des dossiers 

    Objet de vives critiques et inquiétudes, le maintien du scrutin malgré la la crise sanitaire avait été justifié par l’impératif constitutionnel et démocratique du côté des officiels. Le gouvernement avait d’ailleurs annoncé une série de mesures particulières pour la campagne électorale mais aussi pour le jour du scrutin. Il s’agit entres autres du confinement des actions de propagande sur les médias, de la distribution des masques aux électeurs du jour du scrutin ainsi que l’usage des gels hydro alcooliques.

    LIRE AUSSI : Coronavirus : L’Ordre des Médecins dénonce la mise en danger des populations pendant la campagne électorale

    Les gestes barrières violés

    Entre le discours et l’acte, il y a un pas. Si les mesures officielles ont semblé rassurer, sur le terrain l’angoisse et la psychose règnent en maître. Dans le département de l’Ouemé, l’Atlantique et bien d’autres, l’ingéniosité des acteurs politiques en complicité avec les ”foules” a fait oublier que le Covid-19 est là parmi nous et fait des ravages. Les communes de Porto-Novo, d’Akpro Missereté, de Sèmè Podji, d’Abomey Calavi, et autres ont accueilli des caravanes, des regroupements discrets avec des personnes entassées sans masques et n’observant pas la distanciation sociale de 1m.

    LIRE AUSSI : Covid 19 : Mise en service d’un centre de tri et de dépistage à l’aéroport de Cotonou

    Dans les QG de certains partis, un calme sépulcral règne faisant croire qu’ils sont adeptes du plan de riposte anti Coronavirus. Mais des lieux insoupçonnés et des domiciles privés ont servi pendant ces 10 derniers jours à des actions de propagandes sensées se faire exclusivement sur les médias.
    ” vous-mêmes vous savez qu’on ne peut pas faire la campagne rien que sur les médias, les populations ne comprennent pas ça (…) d’autres partis le font, pour gagner il faut tout faire”, laisse entendre un leader politique de l’Ouémé dans ses confidences.

    LIRE AUSSI : Covid-19.  Pic en vue au Bénin

    La campagne électorale a ainsi servi de prétexte pour une banalisation du Covid-19 sur fond de calculs politiciens et de l’ignorance des populations qui, quoi qu’on fasse, dans sa grande majorité continuent de prendre la période électorale comme une occasion de s’en mettre plein les poches. A la veille de la clôture de cette campagne électorale, il est à noter une hypocrisie tolérée des acteurs politiques qui malheureusement livre les populations aux risques. Le pic de l’épidémie Covid-19 risque d’être atteint après ces élections.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment