ALERTE :

    Communales du 17 mai 2020, projection sur le pourcentage de femmes éligibles - Les Pharaons

    diagonale maryse

    Communales  2020 au Bénin,  projection sur le pourcentage de femmes éligibles

    SUIVEZ CARRE POLITIQUE 

    Océane Léannon

    Le processus électoral suit sont cours normal avec un suivi rigoureux du chronogramme de la Commission Électorale Nationale Autonome ( Cena). Depuis le 1er mai, date d’ouverture officielle de la campagne électorale, le pays est entré dans la phase d’organisation pratique des élections communales. Et malgré le Covid-19,   les actions de propagande se sont déroulées. Ce vendredi 15 mai 2020, la campagne électorale a pris fin sur toute l’étendue du territoire national. Désormais les yeux sont tournés vers les urnes.

    LIRE AUSSI : Communales 2020 au Bénin et constats de campagne. Les coulisses d’une débâcle en vue  aux FCBE

    Ils sont plus de 5 millions d’électeurs attendus dans les bureaux de vote ce 17 mai. Par leurs suffrages, ces électeurs vont départager les cinq partis politiques en lice ayant présenté chacun 3630 candidat (titulaires et suppléants y compris) dans les 546 arrondissements du pays. Mais avant le vote, certaines prédictions annoncent déjà des taux et des pourcentages du nombres d’élus en fonction du genre.

    Seulement 5% de femmes risque d’être élues

    Au soir de ce dimanche 17 mai 2020, seulement 5% de femmes risquent d’être élues comme conseillères dans les 546 arrondissements du Bénin. Cette projection qui reste à être infirmée ou confirmée dans les urnes est de Maryse Glèlè-Ahanhanzo, la Coordonnatrice nationale du Réseau ouest africain pour l’édification de la paix (Wanep-Bénin). Le réseau Wanep est une organisation stratégique au sein de la Plateforme électorale des Organisations de la société civile du Bénin.

    LIRE AUSSI : Bénin/Politique : Fin de la campagne électorale: L’invite de la mairie de Cotonou aux partis politiques en lice

    Depuis 2016, la plateforme électorale procède au monitoring des élections au Bénin et évalue la qualité du processus électoral. A l’aune du rôle stratégique que joue Wanep-Bénin et tout le sérieux qui entour le travail de la plateforme électorale des Osc du Bénin, la projection des 5% de femmes qui seront élues mérite que l’on s’y attarde. En effet, reçue le 3 mai dernier sur la chaîne Bi news pour apprécier le processus électoral, Maryse Glèlè-Ahanhanzo, la Coordonnatrice de Wanep-Bénin a fait savoir que seulement 9% de femmes ont été positionnées sur les listes de candidatures.

    LIRE AUSSI : Coronavirus. Simon-Pierre Adovèlandé  expose le plan élaboré pour  renforcer la coopération sino-africaine dans le domaine de la santé

    Ainsi  , les hommes se sont une fois encore taillés la part du lion avec 91% sur l’ensemble des listes des 5 partis en lice. << A ce rythme, à peine 5% de femmes seront élues >>, analyse Maryse Glèlè Ahanhanzo. Le faible taux de femmes positionnées sur les listes de candidatures a une explication selon Maryse Glèlè Ahanhanzo. Sur le plateau de Bi News, elle évoque deux raisons essentielles. << Au niveau des communales, le fait d’avoir supprimé les candidatures indépendantes a complètement nuit aux femme>>, laisse entendre la Coordonnatrice de Wanep-Bénin.

    LIRE AUSSI : Communales 2020 au Bénin Le déploiement du matériel électoral amorcé

    Si cette possibilité de candidatures indépendantes avait été offerte aux citoyens, le taux de présence des femmes serait relevé. Ensuite, pour Maryse Glèlè Ahanhanzo, il y a des femmes qui militent dans les partis politiques et des femmes compétentes qui veulent bien gérer les affaires publiques. Mais, relève-t-elle, elle n’ont pas le pouvoir de positionner les candidats au moment de la confection des listes.

    LIRE AUSSI : Coronavirus, L’Union Européenne annonce un appui financier pour soutenir les efforts du Bénin

    Réduites donc à de simples militantes dans les partis politiques, les femmes seront aussi sous représentées au sein des conseils communaux. Ce tableau peu reluisant amène la Coordonnatrice de Wanep-Bénin à demander que les actes concrets suivent les discours pour une meilleure représentativité des femmes. On se rappelle, la meilleure représentativité des femmes dans les instances de décision était l’un des arguments phares ayant motivé la révision de la constitution en novembre 2019.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment