ALERTE :

    Communales 2020 Godomey réclame la mairie de Calavi - Les Pharaons

    HONFO

    Communales 2020

    Godomey réclame la mairie d’Abomey-Calavi

    G.G

    Un fils de Godomey à la tête de l’hôtel de ville d’Abomey-Calavi, c’est l’exigence de toute la population de l’arrondissement le plus peuplé du Bénin. Pour les populations de Godomey,  l’heure a enfin sonné pour que justice soit faite à cet arrondissement de plus de 200.000 habitants. Le score écrasant de l’Union Progressiste à Godomey à l’issue du scrutin du dimanche dernier, fonde l’espoir de tous les habitants qui attendent impatiemment un retour de l’ascenseur. Pour les électeurs, il n’est pas question que Godomey subisse pour une énième fois, l’injustice qui lui est faite en 2003,2008 et 2015. Sur les quarante neuf (49) conseillers communaux devant siéger au prochain conseil communal, Godomey seul doit en désigner dix neuf (19) soit plus du tiers de la majorité absolue requise pour élire le maire. Un nombre qui fait de Godomey, un bastion stratégique et incontournable dans le choix du titulaire de l’hôtel de ville d’Abomey-Calavi.
    D’après les résultats issus du scrutin du dimanche dernier, l’Union progressiste est en passe d’obtenir la majorité absolue d’au moins 25 sièges sous réserve de la proclamation officielles des résultats par la Commission électorale nationale autonome (CENA). Cette performance n’a pas été possible sans le travail de fourmi qu’aura abattu le stratège Julien Honfo, positionné tête de liste UP dans ce fief très convoité. Et c’est fort logiquement que les électeurs et toute la population exigent que soit mis en oeuvre le contrat de confiance signé avec les candidats de la liste UP à savoir l’élection d’un fils de Godomey à la tête de la commune d’Abomey-Calavi.
    De sources bien introduites, des manoeuvres seraient en cours au sein de l’Union progressiste pour  porter un autre candidat vomi par les populations, à la tête de la commune. Encourager cette injustice serait une manière de faire le lit à la médiocrité à Abomey-Calavi.
    Les ténors de l’UP sont vivement interpellés pour décourager les éventuelles velléités de certains opportunistes.

    105 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment