ALERTE :

    260 sièges pour l’opposition, grande gagnante des communales 2020 au Bénin - Les Pharaons

    48886817856_7d97696de6_c

    260 sièges pour l’opposition, grande gagnante des communales 2020 au Bénin

     

    Un an après des élections législatives marquées par des violences post-électorales, et un climat tendu, l’opposition s’impose après un scrutin transparent et calme.  La Commission Electorale Nationale Autonome a proclamé au petit matin du 21 mai 2020, les résultats des élections communales du 17 mai 2020. Trois partis politiques ont pu tirer leur épingle du jeu. Si les deux partis soutenant les actions du  pouvoir en place  étaient attendus à ce niveau de la compétition, les FCBE ont créé la surprise. Le seul parti de l’opposition a totalisé selon la commission électorale, un suffrage de 372 818 voix, soit un taux 14,98%.

    LIRE AUSSI : Communales 2020 au Bénin, Voici les résultats officiels  proclamés par la Céna

    Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent, parti de l’ancien Chef d’Etat Boni Yayi, pourraient contrôler plus d’une dizaine de mairies. Une grande  victoire  pour l’opposition , embourbée dans une crise interne qui  a rendu difficiles les conditions de participation  à ces élections. Quelques semaines avant le scrutin, le Président d’honneur du parti a démissionné, interdisant l’utilisation de son image pendant la campagne électorale. Le départ de Boni Yayi avait affaibli considérablement le parti.

    LIRE AUSSI : Covid-19, rapatriement des Béninois bloqués au Koweït

    Cependant, l’opposition incarnée par les FCBE ont contrôlé les régions favorables à l’ancien président Boni Yayi. Bantè , Parakou, Sinendé, N’dali, Savè et bien d’autres communes sous forte influence FCBE sont restées  dans le giron  de l’opposition. De l’avis de plusieurs analystes, la démission de Boni Yayi et l’impréparation du parti n’ont eu un véritable impact qu’au sud, et dans la partie méridionale du pays. Le Nord est resté sous le contrôle des FCBE.

    LIRE AUSSI :  Harouna DJINGAREY. La  position officielle de l’OMS sur le diagnostic de la Covid-19

    En mai 2019, les violences post électorales ont rendu instable certaines régions du pays qui aujourd’hui sont contrôlées par l’opposition. Le dénouement de cette élection annoncée périlleuse, « est un soulagement pour la démocratie béninoise » constate un candidat de l’Union Progressiste à Godomey. Après les législatives de 2019, le dialogue politique organisée en Octobre 2019 a était selon lui, ”le fondement de cette nouvelle ère politique qui s’ouvre”.

    LIRE AUSSI :  Indemnisations pour construction d’infrastructures : Les expropriés fixés sur prix du mètre carré

    L’opposition retrouve donc  le jeu politique, après les  dommages collatéraux  de 2019. Contrairement au parti Restaurer l’Espoir et USL  de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, qui ont quitté  très tôt la course, les FCBE continueront à animer la vie politique. Les prochaines élections sont prévues pour 2021. La désignation des maires dans l’ensemble des communes permettra de savoir avec exactitude le nombre de mairies sous contrôle des FCBE. Une donnée  indispensable   pour le choix du candidat  qui sera face à Patrice Talon en mars 2021.

    Jacob Boton.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment