ALERTE :

    Le Burundi déclare Ndayishimiye vainqueur de l’élection présidentielle - Les Pharaons

    burundi

    Le Burundi déclare Ndayishimiye vainqueur de l’élection présidentielle

     Le candidat du parti au pouvoir au Burundi, Evariste Ndayishimiye, a été déclaré lundi vainqueur de l’élection présidentielle du pays, mais l’opposition s’est engagée à contester les résultats de la “farce électorale”.

    La commission électorale nationale a annoncé que Ndayishimiye avait remporté 68,72% des voix, tandis que le chef de l’opposition Agathon Rwasa arrivait loin derrière avec 24,19%.

    Ndayishimiye, 52 ans, est un ancien général de l’armée qui a été choisi par le CNDD-FDD au pouvoir pour remplacer le président Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005 et dont les dernières années au pouvoir ont été bouleversées.

    La troisième élection de Nkurunziza en 2015 a déclenché des violences qui ont fait au moins 1 200 morts et poussé 400 000 à fuir le pays.

    Ndayishimiye devrait hériter d’un pays profondément isolé, sous sanctions et coupé par des donateurs étrangers, son économie et sa psyché nationale endommagées par les années de violence politique et de violations des droits.

    L’élection a été menée avec peu de considération pour l’épidémie de coronavirus – qui a été largement ignorée.

    Aucun observateur étranger n’a été autorisé à surveiller le processus électoral.

    “La CNL continue de contester ces résultats résultant d’une fraude massive, car l’élection s’est déroulée dans des conditions qui enlèvent toute crédibilité”, a déclaré à l’AFP Therence Manirambona, porte-parole du Conseil national de la liberté (CNL).

    Il a déclaré que le parti formulait une plainte légale et “suivra la loi et demain ou après-demain nous la soumettrons afin que le tribunal puisse prendre une décision sur la fraude massive qui a marqué cette farce électorale”.

    Il a déclaré que selon les données de la CNL, ils auraient dû gagner le scrutin avec environ 57%. Rwasa, le principal candidat de l’opposition, a attiré de grandes foules tout au long de sa campagne, et les observateurs ont déclaré qu’il pourrait tirer profit d’une population épuisée par le régime du CNDD-FDD.

    La CNL a allégué le bourrage des urnes, le vote par procuration, l’intimidation et a déclaré que ses agents de vote avaient été arrêtés ou expulsés lors du vote et du dépouillement.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment