ALERTE :

    Communales 2020 au Bénin. Après les résultats, Claudine Prudencio dénonce des pratiques illégales et honteuses - Les Pharaons

    claudine Prudencio 2

    Communales 2020 au Bénin. Après les résultats,  Claudine Prudencio dénonce des pratiques illégales et honteuses

    Au lendemain des résultats proclamés par la Commission Electorale Nationale Autonome  dans le cadre des élections communales du 17 mai 2020, la Présidente du parti UDBN a délivré un message à l’endroit de ses militants. Claudine Prudencio, très satisfaite du déroulement du processus électoral,  a félicité ses sympathisants et livré ses impressions sur le comportement de certains acteurs politiques qui n’ont pu se départir des anciennes méthodes et pratiques  illégales. Elle annonce que le combat se poursuivra.

    LIRE AUSSI : Bénin/Baccalauréat 2020 Huit (08) centres d’examen fermés, deux nouveaux ouverts

    Dans une allocution télévisée d’une dizaine de minutes, la présidente de l’UDBN a d’abord  remercié tous les militants du parti, avant d’accueillir avec satisfaction les résultats de la CENA. Claudine Prudencio a commenté les résultats de son parti,  et   constaté que les chiffres publiés sur la base du code électoral ne créditent pas le parti des 10%. Cependant, elle apprécie tous les suffrages accordés au parti sur l’ensemble du territoire national. Elle a rassuré ses militants, en mettant l’accent sur les  grandes percées  faites par le parti dans certaines  régions. Pour elle, l’inéligibilité du parti selon la règle des 10% ne veut pas dire que l’UDBN a démérité.

    LIRE AUSSI : Communales 2020/ En prélude à l’élection des futurs maires Le Bloc républicain opte pour des primaires

    La Présidente de l’UDBN a  affirmé avoir donné son libre consentement aux règles qui régissent le principe du jeu électoral. “La loi ça se respecte”, a déclaré Claudine Prudencio. Elle a donc célébré publiquement les efforts louables, des soldats et amazones de l’UDBN. Pour elle , les efforts seront un jour couronnés de succès car le meilleur reste à venir. “Le succès aurait pu être immédiat si en face l’UDBN n’a pas peu droit à des pratiques rétrogrades relevant de la négation des bonnes mœurs politiques”. Elle soutient que le scrutin du 17 mars a permis de constater que beaucoup d’acteurs politiques ne sont pas encore prêts à intégrer dans leur comportement,  la nécessité d’en finir avec les pratiques peu orthodoxes qui ne devraient plus avoir droit de cité dans le paysage politique béninois avec la réforme du système partisan.

    LIRE AUSSI :  Communales 2020 au Bénin. L’inévitable fracture  après les alliances politiques

    Pour Claudine Prudencio, les résultats d’une élection ne se limitent pas au  score. Il a y aussi les valeurs prônées et incarnées tout au long du processus électoral. Elle a dit toute sa fierté , et est sure d’être sur le bon chemin, car son parti a fait la promotion des femmes et des jeunes en politique. Une démarche qui selon elle, n’a pas plu aux acteurs politiques qui ayant fini leur crédit confiance, ont tenté de décourager son parti. Elle a invité ceux qui se montrent réfractaires aux  changements positifs, à comprendre que l’UDBN ne se découragera pas et n’abandonnera pas , car  à l’en croire  , “les lâches n’ont ni de vie ni de lendemain”. Claudine Prudencio entend barrer la voie à la promotion des contre valeurs politiques.

    Josiane Bonou 

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment