ALERTE :

    #Bénin.Le Groupe BOA présente les résultats de 6 filiales pour l’année 2019. - Les Pharaons

    UEMOA_BOA_BMCE

    Bénin.Le  Groupe BOA  présente les résultats de 6 filiales pour l’année 2019.

    JEM

    Le Groupe BANK OF AFRICA BMCE  a organisé le mercredi 27 mai 2020 un webinaire. Il s’est agi de la présentation des résultats du Groupe au titre de l’année 2019,   des  6 filiales du Groupe, implantées dans les  pays de  l’UEMOA et cotées à la BRVM. La conférence virtuelle, s’est tenue en présence du Directeur Général Adjoint du Groupe, et des Directeurs généraux des Banques du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte-d’Ivoire, Du Mali, du Niger et du Sénégal. Plus de 400 participants étaient attendus.

    Pour cette quatrième présentation, c’est la Directrice des participations du Groupe, Laura Tran, qui a fait la présentation des résultats de chaque filiale. Elle est revenue à l’entame de ses propos, sur les principaux faits marquants de l’année 2019, au niveau des 6 pays de l’UEMOA, où la banque est implantée.

    Laura Tran a expliqué aux 90 participants connectés au début de la conférence, que le Groupe a procédé au lancement de deux nouveaux produits digitaux en 2019. Il s’agit de   « My BOA »,  et « BOAWeb » qui  sont respectivement un outil de Mobile Banking et une plateforme d’Internet Banking, destiné à la clientèle. Le Groupe a également signé un protocole d’accord avec WEMA BANK, qui est la première banque digitale du Nigéria. L’objectif du partenariat est de capter les flux entre le Nigéria, et les pays où la BOA est implantée.

    En ce qui concerne les résultats du Bénin, le pays présente un environnement plus ou moins stable, marqué par certains atouts favorables, mais également des faiblesses. Au plan macroéconomique, le Bénin affiche une croissance soutenue depuis plusieurs années de 6,7%, grâce aux investissements publics. Le déficit budgétaire est en amélioration, et   en dessous du seuil des 3% recommandés par l’UEMOA, grâce au coton. Le plan de développement agricole lancé depuis 2017 par les autorités locales, permet de développer plusieurs produits et d’améliorer la productivité.

    Par contre, le pays dépend toujours du Nigéria qui a fermé ses frontières, et le Bénin reste vulnérable aux aléas climatiques, et aux coûts du coton. Le pays a également traversé une crise politique après les élections législatives organisées en 2019, ce qui a entraîné un léger fléchissement au niveau des demandes de crédits, et une augmentation au niveau des dépôts.

    La BOA Bénin qui est détenue majoritairement par la Holding du Groupe BOA, n’a pas véritablement changé au niveau de l’actionnariat en 2019. Elle reste la première banque du Groupe, avec un total bilan de 920 milliards de francs CFA. En effet, les fonds propres de la filiale, ont augmenté de façon progressive au fil des années. Depuis 2017, cette progression est de 6% environ. En 2019, la BOA Bénin a affiché de belles performances. Son Produit Net Bancaire est en hausse de 5%, et un résultat net est établi à 15 milliards de francs CFA.

    Au niveau des performances commerciales, la BOA Bénin est la première banque du Bénin en termes de crédits et de dépôts avec 50 agences, et des parts de marchés respectifs de 27 et de 29%. La croissance de la banque en 2019 a été légèrement modérée en termes de crédits. Une situation liée aux remboursements anticipés opérés par l’Etat béninois.

    Les crédits aux PME ont augmenté, et le nombre de dossiers s’est accru de 46%. Une stratégie du Groupe qui vise à diversifier le portefeuille des banques, afin d’aller vers des marchés qui ne sont pas encore totalement saturés par les banques. En termes de dépôts, BOA Bénin a affiché une croissance de 7%, et l’excès de dépôts a été placé en titre dont l’encours s’élève 331 milliards de francs CFA.

    Les performances financières de BOA Bénin, ont montré en 2019 que la marge bancaire augmente rapidement, ce qui est le signe d’une meilleure rentabilité des crédits. Le Groupe a également observé un léger recul des crédits, liés aux opérations de change en baisse, suite au durcissement des exigences réglementaires. Il faut noter que les charges d’exploitation sont restées stables, et on note une amélioration du coefficient d’exploitation qui est passé en dessous des 55%. Le coût du risque s’est également amélioré grâce aux bonnes performances des équipes de recouvrement de la banque.

    Par contre cette performance ne se reflète pas au niveau du cours boursier, car le titre s’est déprécié de 15% en 2019. Cependant, il faut préciser que les performances boursières ne sont pas corrélées avec celles de la banque.

     

     


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment