ALERTE :

    Loi portant interprétation et complétant le code électoral au #Bénin, Patrice Talon à propos de Houngbédji et Prudencio - Les Pharaons

    houngbedji TAlon

    Loi portant interprétation et complétant le code électoral au Bénin

    Patrice Talon à propos de Houngbédji et Prudencio

    Océane Léannon

    5, 49%, c’est le taux de suffrages obtenus par le Parti du Renouveau Démocratique ( PRD) aux élections communales et municipales du 17 mai 2020. Malgré ce score honorable justifié par les percées dans les départements de l’Ouemé, du Plateau et une partie du Littoral, le PRD n’a pu obtenir le moindre siège dans les conseils communaux.

    LIRE AUSSI : Bénin/Cour constitutionnelle La loi interprétative du code électoral déclarée conforme à la constitution

    En effet, selon l’article 184 de la loi n°2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral du Bénin, ” seules les listes ayant recueilli au moins 10% des suffrages valablement exprimés au plan national, sont éligibles à l’attribution des sièges”. C’est en application de cette disposition légale que le parti arc-en-ciel de Maître Adrien Houngbédji s’est retrouvé sur le carreau lors du partage des sièges.

    LIRE AUSSI : #Bénin.Affrontements entre agriculteurs et éleveurs, Malanville en état de choc

    A l’occasion de la rencontre tenue  avec les  partis politiques suite au vote d’une loi interprétative du code électoral, ce mercredi 3 juin 2020, le Président de la République Patrice Talon n’a pas caché sa peine après l’inéligibilité du PRD à l’attribution des sièges. C’est la première fois que Patrice Talon se prononce ouvertement sur ce recalage qui a attristé les militants PRD et dans une moindre mesure ceux du parti UDBN, parti qui a obtenu 2, 17% de suffrages grâce à son score dans l’Atlantique et environs.

    Dans l’une de ses réponses aux questions soulevées par ses interlocuteurs relativement au toilettage consensuel du code électoral, Patrice Talon a reconnu que le modèle du système partisan tel que pensé ”force la main” aux petits partis d’aller vers de grands regroupements. Mais certains partis tel que le PRD, l’UDBN et autres ont voulu garder leur indépendance tenant compte de leurs poids dans certaines régions du pays.

    LIRE AUSSI : #Covid-19 au #Bénin. L’Institut Français communique

    Ayant effectivement donné la preuve de leur influence politique sur certaines régions mais frappés par le principe du seuil des 10% des suffrages au plan national, ces partis se trouvent privés de siéger dans les institutions de gouvernance tel que voulu par les populations locales à travers le vote. Pour beaucoup d’observateurs, cette situation risque d’engendrer des tensions à l’intérieur des régions. Là-dessus, Patrice Talon se montre favorable à des discussions dans une ” ambiance décomplexée” entre acteurs politiques pour voir si à terme cela va ” compromettre la paix”.

    LIRE AUSSI : Afrique/Économie : Instauration de l’observatoire de la Qualité des Services financiers du Bénin

    Mais il faudra que les acteurs politiques jugent par eux-mêmes de la pertinence de sauter certaines dispositions ( comme par exemple la règle des 10%) après seulement deux élections, fait savoir Patrice Talon. Il reviendra aussi aux acteurs politiques de décider si c’est trop tôt d’extirper des lois les dispositions qui obligent à aller vers de grands ensembles et rester à l’étape de la sensibilisation des petits partis, a analysé le Chef de l’État.

    LIRE AUSSI : Pétrole.Des études pour la construction d’une raffinerie au #Bénin

    Depuis l’adoption des nouvelles lois électorales, seulement deux élections que sont les législatives de 2019 et les communales de 2020 ont été organisées. Cette ouverture affichée par le Président Patrice Talon s’aligne dans le cadre des premiers enseignements du scrutin communal et ouvrirait peut-être la voie à une seconde relecture du code électoral.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment