ALERTE :

    Loi portant interprétation et complétant le code électoral au #Bénin. Une disposition du code modifié relance Atrokpo, selon le député Abdoulaye Gounou - Les Pharaons

    atrokpo 2

    Loi portant interprétation et complétant le code électoral au #Bénin.

    Une disposition   relance Luc Atrokpo, selon le député Abdoulaye Gounou

    Océane Léannon

    La municipalité de Cotonou est toujours en attente de ses organes dirigeants. Annoncé pour le 28 mai, puis reportée au 1 juin 2020, l’installation du conseil municipal de Cotonou s’est tenue sous l’autorité du préfet intérimaire du Littoral. Fait inédit, le conseil municipal a été installé mais l’élection du Maire, de ses adjoints et des chefs d’arrondissement a été reportée faute de transmission au préfet de la déclaration de candidature de l’UP, parti majoritaire.

    LIRE AUSSI :Pétrole.Des études pour la construction d’une raffinerie au #Bénin

    Le parti pro-Talon peine à trouver le consensus autour d’un candidat alors même qu’avant le scrutin Luc Sètondji Atrokpo était pressenti au poste de Maire. Mais avec le vote ce 2 juin 2020 de la loi portant interprétation et complétant la loi n°2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral, le parti UP peut se frotter les mains. Le parti a désormais la possibilité de désigner directement et sans élection, le futur Maire de la ville de Cotonou.

    LIRE AUSSI : #Bénin.Les grandes décisions du Conseil des ministres du  03 Juin 2020

    Et dans ce cas de figure, Luc Sètondji Atrokpo a de nouveau, toutes les chances de devenir le Maire de la ville de Cotonou dans les prochains jours. C’est en tout cas, ce qui se dégage de l’analyse faite par le député Abdoulaye Gounou l’un des porteurs de la loi modificative du code électoral. Selon le député, au niveau des partis de la mouvance, les campagnes électorales ont été faites autour des ”personnalités fortes” dans les grandes villes du Bénin comme Cotonou, Natitingou, Bohicon, Porto-Novo, Abomey-Calavi, etc. Le parlementaire qui intervenait ce mercredi 3 juin 2020 sur la télévision nationale a insisté sur le cas de Cotonou.

    LIRE AUSSI : #Bénin.Les grandes décisions du Conseil des ministres du  03 Juin 2020

    Abdoulaye Gounou cite nommément Luc Sètondji Atrokpo comme la ” personnalité forte” autour de qui le parti UP a organisé toute sa campagne électorale dans la métropole Cotonou. A l’en croire, cette stratégie des partis prédisposait ces figures fortes au poste de Maire des communes et municipalités. Mais le député pro-Talon se désole de constater l’émergence d’autres candidatures au poste de maire après l’élection. Avec l’adoption de la loi modificative du code électoral, cette ”pagaille” est terminée, a fait savoir Abdoulaye Gounou.

    LIRE AUSSI : Bénin/Après le vote d’une loi interprétative au parlement Patrice Talon échange avec les partis politiques ce jour

    Les partis politiques vont reprendre la main et désigner directement les maires. Il va sans dire que les ” personnalités fortes ” qui ont dominé les campagnes électorales dans les grandes villes ont de nouveau le vent en poupe pour devenir Maire sauf si les partis en décident autrement. A Cotonou où le challenge était de taille avec le mode d’élection, Luc Sètondji Atrokpo qui a dominé littéralement la campagne électorale, conserve de nouveau toutes ses chances pour être désigné Maire par son Parti UP.