ALERTE :

    Communales 2020 au #Bénin et Désignation des maires : Les propositions de Cyriaque Agonkpahoun pour éviter la crise des conseils communaux - Les Pharaons

    cyriaque 2

    Communales 2020 au Bénin et Désignation  des maires :

    Les propositions de  Cyriaque Agonkpahoun pour éviter la crise des conseils communaux

    Après le vote contestataire de   certains élus vis-à-vis des candidats au poste de maire et après l’adoption d’une loi interprétative du code électoral qui donne plein pouvoir aux partis politiques de désigner directement les maires, les conseils communaux seront-ils à l’abri des tumultes ? La question taraude les esprits dans un contexte où dans la plupart des communes, les maires désignés par les partis majoritaires ont échoué à obtenir un suffrage minimum.

    Beaucoup y ont vu une réponse des conseillers taxés ” d’élus rebelles” au forcing opéré à l’intérieur de leurs partis politiques sur le choix du candidat idéal. Et avec la promulgation de la loi interprétative du code électoral, les candidats au poste de maire alors rejetés par leurs pairs au moyen du vote contestataire vont dans bien des cas, être ” imposés” par les partis politiques. Ce cas de figure exacerbe les craintes et laisse entrevoir une crise au sein des conseils communaux.

    Invité sur Bi News TV, Cyriaque Agonkpahoun, expert en aménagement du territoire et urbanisme durable a exprimé ses craintes. ”Aujourd’hui tout le monde est mâture, on ne veut plus qu’on nous impose quoique ce soit, a-t-il dit. A l’en croire, malgré la possibilité offerte désormais aux partis politiques de désigner directement les maires, les responsables desdits partis doivent éviter ”d’imposer” et trouver un mécanisme consensuel interne autour des candidats. Selon l’expert en aménagement du territoire, les populations peuvent voter pour une liste et ne pas être d’accord avec le maire qu’on à désigner. Et avec cette dynamique des ”maires, de ses adjoints et des chefs d’arrondissement imposés”, il y aura un peu de ” turbulence” dans le microcosme territorial, a expliqué Cyriaque Agonkpahoun.

    Selon l’expert, la question de l’accélération du développement prendra un coup si les conseillers mécontents après l’imposition des maires n’arrivent pas à cacher leur malaise. L’invité de Bi News TV entrevoit une l’absence de ”démocratie dans la gestion de nos collectivités” en raison d’un ” minimum de fermeté ” que les partis seront appelés à exercer pour faire passer des décisions ou pour éjecter des conseils communaux, des élus turbulents qui alimentent la crise.

    Et pour éviter que les conseils communaux ne sombrent dans la crise, Cyriaque Agonkpahoun propose aux partis politiques de jouer le rôle de recadrage, d’apaisement et de coaching de leurs conseillers. Les communes ont tout à y gagner. Car, selon l’expert en aménagement du territoire et urbanisme durable, ” un conseil communal qui sera tout le temps turbulent n’aura pas l’onction du gouvernement qui reste à la date d’aujourd’hui un véritable bailleur pour nos communes”.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment