ALERTE :

    Décentralisation au #Bénin. Des Maires bientôt soumis à une évaluation - Les Pharaons

    decentralisation

    Décentralisation au Bénin. Des Maires bientôt soumis à une évaluation

    Océane Léannon

    Au bout d’un processus périlleux par endroit mais vite débloqué par le législateur avec le vote d’une loi interprétative du code électoral, les 77 conseils communaux et municipaux ont été installés par les préfets. Depuis ce lundi 8 juin 2020, les 77 maires élus ou désignés par les partis politiques sont aussi connus. Dans chacune des communes, les populations connaissent désormais l’identité de celui ou celle qui assumera les rênes du pouvoir local. A la tête des conseils communaux et municipaux, les actuels maires ont un mandat de six (06) ans. Un mandat au cours duquel, ils auront la lourde responsabilité de relever les défis de développement et de proposer des solutions appropriées aux problèmes qui se posent avec acuité dans les communes.

    LIRE AUSSI : Stratégie nationale de développement de l’Eclairage public au #Bénin : Le Gouvernement vole au secours des collectivités locales

    Des Promesses, bilan mitigé, des craintes

    Les discours lus par les nouveaux maires à la faveur des différentes cérémonies de passation de charges sont intimement attachés aux défis spécifiques. Au titre des engagements pris et des priorités dressées par la plupart des maires installés, on peut retenir entre autres, la bonne gouvernance, la gestion participative, la redevabilité, la transformation structurelle de l’économie locale, la promotion de nouveaux pôles de développement axés sur des activités génératrices de richesses.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Décentralisation Armand Gansè quitte l’exécutif communal de Bohicon

    Cyriaque Agonkpahoun sur Bi News

    On note également, l’urbanisation des communes, le lotissement, l’extension du réseau électrique, l’accès à l’eau potable, le renforcement de la sécurité, la promotion du tourisme, des activités sportives, la mobilisation des ressources intérieures et auprès des partenaires, etc. Il s’agit là, de nobles ambitions dont la mise en œuvre réelle permettra un rayonnement des communes du Bénin et surtout celles frappées par des disparités en terme de développement.

    LIRE AUSSI : Villes les plus chères en Afrique : Cotonou gagne deux places au classement

    Le processus de décentralisation est en marche depuis 17 ans au Bénin. Pendant ces longues années et dans bien des cas, les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs. Les différents conseils communaux ont fait fortunes diverses en terme de bilan. Les citoyens habitués aux beaux discours à l’ouverture de chaque mandature vivent, de façon silencieuse cette déception.

    D’autres l’expriment et l’ont d’ailleurs traduit à travers un vote sanction contre des maires en fonction dans les arrondissements où ils étaient candidats le 17 mai dernier. Pour cette quatrième mandature de la décentralisation, seulement 07 maires ont été reconduits dans leurs fonctions par les partis politiques qui clament depuis lors une renaissance du pouvoir communal avec la réforme du système partisan.

    Décembre, mois d’évaluation

    ”Même l’enfer est pavé de bonnes intentions”, dit l’adage. Malgré les bonnes intentions affichées par les nouveaux maires devant les populations de leurs communes respectives, l’heure est à la prudence chez des spécialistes avisés. C’est le cas par exemple de Cyriaque Agonkpahoun, expert en aménagement du territoire et en urbanisme durable. Qu’ils soient jeunes ou ”vieux”, la question est de savoir si ces nouveaux maires seront à la hauteur de la mission. Pour l’expert en aménagement du territoire, les six (6) premiers mois représentent 10% du mandat de 6 ans qu’auront à faire les maires.

    LIRE AUSSI : #Benin/Effets du #Covid-19 Le gouvernement vole au secours de 55.000 artisans

    Ces six premiers mois, explique Cyriaque Agonkpahoun, permettront de se faire une idée de la gouvernance locale. Tenant compte des 10% de la durée du mandat, on peut s’attendre à une évaluation des Maires d’ici le moi de décembre 2020. Les experts en décentralisation et autres experts en gouvernance pourront ainsi étaler leurs premières appréciations sur les actions menées en six mois par les nouveaux maires portés à la têtes des villes. Avec l’éveil citoyen, des maires pourraient tomber en disgrâce très rapidement.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment