ALERTE :

    Villes les plus chères en Afrique : Cotonou gagne deux places au classement - Les Pharaons

    cotonou p

    Villes les plus chères en Afrique :

    Cotonou gagne deux places au classement

    Le cabinet américain Mercer a publié son 26e rapport sur les villes les plus chères pour les expatriés dans le monde. En 2020, sur un total de 209 villes, 42 sont africaines. Cotonou, ville économique du Bénin, fait partie des villes les plus chères du continent africain. Selon le classement de l’agence américaine Mercer, la vitrine économique du Bénin est la 21è ville la plus chère de l’Afrique en 2020.

    17è en 2018 et 18è en 2019 au plan continental, Cotonou se retrouve à la 21è place en 2020. C’est une enquête conduite par l’agence américaine Mercer qui a permis de classer les villes du monde. Le classement effectué par le cabinet tient compte de plusieurs critères dont notamment, le coût du logement, du transport, de l’alimentation, de l’habillement, des articles ménagers et le divertissement dans les villes étudiées.
    Selon cette enquête, la ville la plus chère du top 10 africain est Victoria, la capitale des Seychelles qui occupe la 14e place au plan mondial. Elle est suivie de N’Djamena, la capitale tchadienne (15e mondiale), Lagos au Nigeria (18e mondiale) et Kinshasa en RDC (24e mondiale). Viennent ensuite les villes de Libreville au Gabon (33e mondiale), Abidjan en Côte d’Ivoire (36e mondiale), et Brazzaville au Congo (44e mondiale). Bangui (Centrafrique), Yaoundé (Cameroun) et Accra (Ghana) clôturent le top 10 africain, en occupant respectivement les 49e, 56e, et 57e places mondiales. Cette année, le rapport Mercer indique que six des dix villes les plus chères au monde sont asiatiques. Selon le classement, Hong Kong est la ville la plus chère au monde pour les expatriés tandis que Tunis, la capitale de la Tunisie reste la moins chère.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment