ALERTE :

    Justice au Bénin. Elonm Mario METONOU fait le point des dossiers inscrits au rôle de la session criminelle - Les Pharaons

    Mario-Metonou-1

    Justice au Bénin. Elonm Mario METONOU fait le point des dossiers  inscrits au rôle de la session criminelle

    En prélude à la session criminelle du Tribunal de Cotonou, qui s’ouvre le lundi 15 juin 2020, le Procureur de la République a fait une déclaration de presse. Elonm Mario METONOU, a d’abord souligné le contexte particulier dans lequel s’ouvre cette session , et ensuite présentés les les infractions poursuivies. Il faut retenir que la session   criminelle qui va démarrer  le lundi 15 juin   connaîtra de 21 procédures , et permettra  de juger 51 accusés.
    LIRE LA DÉCLARATION DU PROCUREUR
    DECLARATION DE PRESSE N°012/PRC-2020
    Cotonou, le 11 juin 2020
    Mesdames, Messieurs
    La session criminelle du tribunal de Cotonou s’ouvre bientôt. Elle s’ouvre dans un contexte plutôt difficile et ce, à double titre. D’une part, le contexte sanitaire qui nous a obligé à procéder à un premier report de cette session criminelle préalablement prévue pour le mois de mars 2020. Nous devons conjuguer la réalité de la crise sanitaire avec le devoir de juger les personnes poursuivies pour diverses infractions criminelles, dans un délai raisonnable.
    D’autre part, le deuil qui frappe notre corporation, celle des magistrats. Nous nous inclinons avec respect sur la mémoire de Marc Robert DADAGLO Président de l’Union Nationale des Magistrats du Bénin (UNAMAB) trop tôt arraché à notre affection. Comme nous le rappelle Zeruya Shalev, dans ces circonstances, « les mots, honteux de leur faiblesse, reculent devant l’émotion. Car aucun mot ne sauvera de la mort, ne soignera les blessures, n’évitera la catastrophe, ni même ne sera capable d’en décrire l’ampleur. Il faudrait sans doute se taire, rester figé dans un silence de deuil. »
    Mesdames et messieurs, cette session criminelle qui s’ouvre le lundi 15 juin prochain connaîtra de 21 procédures. Elle permettra de juger 51 accusés. Pour l’essentiel, les infractions poursuivies sont : l’assassinat, l’association de malfaiteurs, le vol qualifié, le viol. Pendant un mois, le Tribunal statuant en matière criminelle va se pencher sur 21 procédures impliquant au moins une centaine de personnes accusées comme victimes. 21 procédures et autant de tragédies humaines, 21 procédures et autant de blessures indélébiles. 21 Procédures et autant de vies brisées.
    A la fin de la session criminelle le 13 juillet 2020, le Tribunal de Cotonou aura jugé tous les inculpés encore en détention provisoire et dont les procédures ont déjà été clôturées par les juges d’instruction. Nous travaillons à la limitation du délai de la détention provisoire et au respect du délai raisonnable. Ensemble avec le barreau du Bénin, les experts judiciaires, les officiers de police judiciaire et tous les magistrats du Tribunal de Cotonou, notre vœu secret à l’issue de cette session est de contribuer, à notre manière, à rendre notre pays plus sûr.
    Je vous remercie.
    Elonm Mario METONOU

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment