ALERTE :

    #Covid-19 au #Bénin. Une hausse des décès, pourquoi l’épidémie galope - Les Pharaons

    image 25

    Covid-19 au Bénin. Une hausse des décès, pourquoi l’épidémie galope

    Alidou Démolé Moko , Député à l’Assemblée Nationale

    La rumeur du décès d’un député de l’Assemblée Nationale au centre de traitement d’Allada , a ravivé la psychose ce dimanche 14 juin au Bénin. Dans la même soirée le nombre de mort est passé à 7, faisant grimper le taux de mortalité 1,36%, alors que le pays compte encore deux patients dans un état grave.  Désormais la méfiance est de retour,  dans un pays où les règles barrières sont  pourtant foulées au pied par les populations, avec en première position les hommes politiques.

    LIRE AUSSI : Covid-19 au Bénin. Flambée des cas, un nouveau bilan de l’évolution de la maladie

    Le Bénin a enregistré à la date du 13 juin 2020 un nouveau décès lié à la maladie à Coronavirus (Covid-19). Avec ce septième décès , le pays compte total de 470 cas confirmés à l’infection au Covid-19 avec 235 personnes sous traitement et 228 personnes guéries.  Alors que les chiffres semblaient sous contrôle et l’épidémie maîtrisée, une flambée des cas est observée ces derniers jours. En deux semaines , les cas confirmés ont presque doublé passant de 224 du 28 mai, à 442 à la date du 15 juin.

    LIRE AUSSI : Guerre de Trône au #Bénin. Le tribunal suspend le processus de désignation du nouveau Roi de Savalou.

    Inconscience Collective

    Premier pays à adopter le port de masque, le Bénin fait partie des pays où les populations  affichent désormais une totale indifférence face à la progression du mal. Depuis le 11 mai, tout a changé dans le comportement des béninois qui après l’annonce du premier cas le 16 mars, étaient  tétanisés par la peur.

    LIRE AUSSI : #Bénin. Décès d’un député de la huitième législature

    Après 6 semaines de mesures prises pour éviter la progression du virus dans le pays,   le retour progressif  à la normale  et  la reprise des activités économiques ont laissé croire que le mal était parti.  les mesures d’assouplissement   concernant  la mobilité des personnes en levant le cordon sanitaire , la reprise des cours , et l’organisation des  dépistages de masse à commencer par les groupes les plus exposés ont salé l’addition.

    Les élections communales

    Campagne électorale communales 2020 au Bénin

    Avec un taux de mortalité très faible au début du mois de mai avec seulement 2 morts, le Bénin passe à 7 morts en un mois. Une forte progression qui fait grimper désormais le taux de mortalité. L’épidémie au Bénin  a progressé dans la période post élections . En effet, après la levée du cordon sanitaire, le Bénin a tenu des élections communales. Malgré les restrictions imposées par le gouvernement au sujet de la campagne électorale ,  qui était censée être exclusivement médiatique, des attroupements , des meeting et autres rencontres de masse ont été observés. Principaux acteurs de cette inconscience, les hommes politiques.

    LIRE AUSSI : #Benin/Covid-19 L’Allemagne apporte un appui de 3,9 milliards Fcfa aux communes pour faire face à la pandémie

    Benjamin Hounkpatin, ministre de la santé réceptionne du matériel médical à Cotonou

    Un mois après la tenue de ces élections , les béninois vivent dans un état d’inconscience totale. Les fêtes se multiplient, les discothèques ont rouvert en violation des prescriptions et avec la complicité de la police locale. Les marchés sont bondés, et  le transport en commun a repris avec des acteurs  décidés à rattraper les jours de confinement.  Les béninois ont décidé d’accélérer l’épidémie qui désormais  galope. le Ministre de la santé avait annoncé le pic de l’épidémie pour la fin du mois de mai 2020. Cependant, les chiffres continuent de grimper au Bénin et dans les pays de l’Afrique de l’Ouest qui sont désormais au seuil du scénario catastrophe annoncé par l’OMS au début de la crise.

    Daniel Tongnandan

    One comment

    • Gabriel

      18 juin 2020 at 14 h 37 min

      Au seuil du scénario catastrophe de l’OMS?

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment