ALERTE :

    Communales 2020 au #Bénin. Cyriaque Agonkpahoun énonce deux leçons de gouvernance locale pour L’UP, le BR, et FCBE - Les Pharaons

    cyriaque 2

    Communales 2020 au Bénin.

    Cyriaque Agonkpahoun énonce deux leçons de gouvernance locale pour L’UP, le BR, et FCBE

    Océane Léannon

    Ils égrènent déjà quelques jours de leur mandat. Élus puis investis dans leurs nouvelles fonctions  à la tête des communes et municipalités, les nouveaux maires sont plus attendus sur les questions de développement. Les six ans qu’ils auront à faire devront être rythmées par l’élaboration, la conception et la mise en œuvre des projets structurants. Ces années devront aussi, pour servir de transition vers l’idéal voulu et le minimum social commun, être rythmées par une politique de mobilisation des ressources nécessaires pour l’exécution des projets socio communautaires.

    LIRE AUSSI : #Covid-19. Le #Bénin reçoit un signal de la Chine

    Alors que les populations longtemps flouées par les promesses électoralistes affichent désormais une certaine émancipation à travers l’éveil citoyen et que certains experts en gouvernance annoncent l’évaluation des nouveaux maires pour décembre 2020, l’Union Progressiste (UP) a pris le devant des choses. Le parti qui contrôle quarante-une mairies avec ses 41 nouveaux maires a mis en branle son plan de formation. L’UP est le premier parti politique qui a regroupé les maires pour une initiation à la gouvernance locale avec en point d’honneur : les 100 premiers jours des maires UP. Le parti entend outiller ses élus afin de rompre la chaîne d’une gestion hasardeuse devenue l’élément caractéristique des communes ces dernières années.

    Deux leviers de gouvernance

    En attendant que les deux autres partis politiques ayant des élus communaux à savoir le Bloc Républicain et la FCBE emboîtent les pas à l’UP en organisant des séances de formations des maires, deux notions de gouvernance locale sont proposées. Elles s’offrent comme une alternative crédible pour les maires de la quatrième mandature de la décentralisation. Il y a quelques jours, alors qu’il intervenait sur l’émission Diagonale de Bi news TV, Cyriaque Agonkpahoun, expert en aménagement du territoire et en urbanisme durable a insisté sur deux astuces. Il s’agit de la ” gouvernance de réseaux ” et l’utilité du ” niveau intellectuel ”. Pour l’expert qui projette une évaluation des maires à 10% de la durée de leur mandat ( soit 6 mois après leur entrée en fonction), les 77 maires du Bénin peuvent réussir.

    LIRE AUSSI : Covid-19 au #Bénin : La croissance économique baisse à 3,5% en 2020

    Cyriaque Agonkpahoun pense qu’on peut minorer les craintes liées à l’âge très avancé ou trop jeune de certains maires. A en croire l’expert en aménagement du territoire, ” le maire peut être un homme de réseaux ” qui mettra son carnet d’adresses pour exécuter facilement ses projets. Aussi, poursuit-il, même si le maire est d’un âge très avancé, s’il est un homme de relations, les investisseurs pourront avoir la confiance qu’il faut pour venir investir dans la commune. ” Il y a des gens qui veulent des gens de confiance à ces postes là ( poste de maire Ndlr) pour venir faire des dons et investir ”, a dit Cyriaque Agonkpahoun.

    LIRE AUSSI : Covid 19 au Bénin. Les dernières données écrasantes et le point des nouveaux cas

    La gouvernance par le biais du réseautage serait ainsi un levier de gestion efficace. Ensuite, l’expert en aménagement du territoire et en urbanisme durable nuance les craintes d’un tâtonnement dans les mairies ayant de jeunes maires. Ici, Cyriaque Agonkpahoun met en exergue le ” niveau intellectuel ” des jeunes. Selon lui, il s’agit d’un atout indispensable pour les gouvernants actuels surtout dans un contexte où le monde évolue suivant une dynamique très rapide. Le niveau intellectuel des maires les prédispose à avoir un rythme de réflexion très élevé, a expliqué Cyriaque Agonkpahoun.

    LIRE AUSSI : Les résultats des variations temporelles de la pesanteur mesurées au #Bénin pendant 8 ans publiés l’EOST

    L’expert soutient que ces jeunes maires qui ont pris par les universités sauront élaborer des projets novateurs; organiser de façon rationnelle la cité; orienter au mieux les ressources à disposition; identifier les pôles porteurs et les sources de richesses. Même si les jeunes maires intellectuels ne sont pas souvent les plus nantis au sein des conseils communaux, Cyriaque Agonkpahoun explique qu’ils possèdent l’un des leviers essentiels pour conduire au mieux les actions de développement local. ” Si l’élu paysan met ses ressources à disposition, le jeune maire intellectuel va mieux gérer” a fait savoir l’invité de Bi News.

    LIRE AUSSI : Les résultats des variations temporelles de la pesanteur mesurées au #Bénin pendant 8 ans publiés l’EOST

    Le législateur doit retoucher les textes de la décentralisation et définir un niveau minimum pour les prétendants au poste de maire, a conclu Cyriaque Agonkpahoun. Les partis tutélaires des maires s’attèlent pour une réussite du mandat de leurs élus. Ces deux leviers vont sans doute aider les patrons des conseils communaux dans la gouvernance.


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment