ALERTE :

    Bénin.Tentative d’assassinat de Léonce Houngbadji, la réaction Paul Kato Atita - Les Pharaons

    kato-Atita (1)

    L’avocat béninois Paul Kato Atita a réagi suite à son implication évoquée dans l’affaire de tentative d’assassinat de l’opposant béninois Léonce Houngbadji. L’avocat s’est dit surpris par la version du policier qui a exposé les faits. Selon lui,le récit du brigadier comporte des zones d’ombre.

    Il a dénaturé les faits en ce qui concerne mon nom.

    Me Paul Kato Atita  a déclaré ne pas connaître le policier. Il raconte qu’en  avril 2020 , il reçu un coup de fil d’une femme qui a fait savoir, que c’est son mari “un brigadier” en exil au Canada qui avait besoin de  ses services. Par la suite, le brigadier Loko a pris contact avec lui, et a raconté son aventure. Il a expliqué qu’il aurait été commis pour assassiner Léonce Houngbadji. Son refus lui causerait des  ennuis avec ses supérieurs hiérarchiques au niveau de la police. C’est à la suite de ces événements qu’il a pris la fuite et a traversé la Méditerranée. L’avocat affirme avoir  refusé de le défendre ne maîtrisant pas tous les paramètres de sa désertion. Il lui a recommandé alors de prendre contact avec des ONG pour assurer sa sécurité. Me Paul Kato Atita raconte qu’il a été ensuite joint quelques  jours après par  Léonce Houngbadji.

    L’opposant Léonce Houngbadji

    C’est la première fois que j’ai échangé avec Léonce Houngbadji. Il a posé le problème du policier, et  voulait vérifier s’il m’avait contacté et si j’avais  parlé avec lui, ce  que j’ai confirmé. Il y a eu mensonge et dénaturation des faits et une manipulation de la vérité.

    L’avocat affirme   qu’il ne sait pas comment , le policier  a quitté le Bénin. Il soutient également  qu’il n’est pas au courant de l’affaire et dénonce une  manipulation. Me Paul Kato Atita très prudent, précise  qu’il ne veut pas qu’on se serve de son nom pour crédibiliser l’affaire.  Il a émis une vive protestation, et clarifié que ce qui a été dit, est le contraire de la vérité. Pour l’avocat, Il s’agit de faits graves. il a donc invité   le Brigadier  à rétablir les faits, et la vérité. A l’en croire, Il s’agit d’une affaire complexe, et son nom ne doit pas servir à crédibiliser les affaires politiques, dont il ne maîtrise pas les contours.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment