ALERTE :

    Traversée de la frontière #Niger #Bénin, situation complexe et des morts. - Les Pharaons

    fleuve

    C’est un drame qui se joue depuis quelques jours à Gaya, dans la région de Dosso, au Niger. Les populations  tentent en dépit de la fermeture des frontières, de traverser le fleuve pour se rendre au Bénin.  Les piroguiers ont développé depuis, un business clandestin et livrent les populations à la noyade.

    Les autorités nigériennes ont confirmé que   plusieurs pirogues ont chaviré, causant déjà des morts ces derniers jours.  Les passeurs clandestins ont remplacé les taxi-motos, et aident les populations à traverser la frontière. Depuis le début de cette activité, les autorités assurent avoir renforcé les contrôles. Des séances de sensibilisation ont été également organisées pour attirer l’attention des populations sur les risques encourus.

    LIRE AUSSI : Session extraordinaire à l’Assemblée nationale : Les huit projets de loi qui seront étudiés en procédure d’urgence

    Avec la montée des eaux du fleuve Niger, la situation est critique.  Les noyades se multiplient, mais les autorités n’arrivent pas encore à prendre des sanctions selon une source locale. Le seul moyen trouvé jusqu’à présent, est la saisie des embarcations. Une opération difficile, puisque selon une autorité locale, les piroguiers abandonnent généralement les embarcations et prennent la clé des champs.

    LIRE AUSSI : Présidentielle 2021 au #Bénin : Les représentants du Parlement au Cos/Lépi désignés la semaine à venir

    La frontière entre le Bénin et le Niger est extrêmement poreuse. Si du côté nigérien on continue de compter les morts, les autorités béninoises de leur coté ont vite réagi. Pour éviter les accidents, le ministre des infrastructures Hervé Hehomey, à travers un communiqué publié à Cotonou, a rappelé aux populations quelques consignes.

    « En ces temps de montée des eaux, le transport des personnes et des biens par voies d’eau intérieures présente d’énormes risques d’accidents pouvant entraîner des pertes en vie humaines », indique le communiqué du ministre des infrastructures et des Transports.

    Il a donc invité les  populations à  éviter la navigation en période et en zone critique et à risque ; éviter la mise en circulation des embarcations dont la flottabilité et la stabilité ne sont pas suffisantes ainsi que la surcharge.
    Les conducteurs d’embarcations doivent aussi porter les gilets de sauvetage pour tout déplacement et dénoncer aux autorités locales, tout comportement à risque.

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment