ALERTE :

    Entre États-Unis et Chine, un parfum de Guerre froide - Les Pharaons

    Cela ressemble désormais à une nouvelle Guerre froide. Les tensions entre la Chine et les États-Unis s’aggravent de jour en jour, mais la confrontation généralisée entre les deux grandes puissances couvait depuis longtemps et est appelée à durer, bien au-delà de la présidentielle américaine.

    «Il est difficile de prédire jusqu’où les relations vont se détériorer», constate Shi Yinhong, professeur de relations internationales à l’Université Renmin de Chine, qui pense que les deux rivaux ont bien «commencé à entrer dans une nouvelle Guerre froide».

    C’était en fait déjà le cas il y a quatre ans: le milliardaire républicain a été élu, entre autres, sur la promesse de corriger l’immense déficit commercial avec le géant asiatique.

    Visions «incompatibles»

    Mais s’il a usé d’un ton martial durant l’essentiel de son premier mandat, c’était dans le cadre d’une guerre strictement commerciale finalement ponctuée par un premier accord.

    Pour le reste, l’ex-homme d’affaires ne tarissait pas d’éloges pour son homologue Xi Jinping.Selon son ex-conseiller John Bolton, Donald Trump voulait surtout obtenir de Pékin un coup de pouce électoral sous la forme d’une hausse des achats de produits agricoles pour satisfaire sa base rurale.La pandémie provoquée par un coronavirus détecté pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan fin 2019 a finalement servi de révélateur d’une crise beaucoup plus profonde.

    Après avoir chaleureusement «remercié» Xi Jinping, fin janvier, pour «ses efforts» pour «contenir» le virus, le 45e président des États-Unis a radicalement changé de discours, accusant désormais la Chine d’être responsable de la crise sanitaire et économique mondiale.Il a en fait fini par embrasser la stratégie de confrontation directe tous azimuts portée par son secrétaire d’État, Mike Pompeo.

    Selon Stephen Walt, professeur d’affaires internationales à l’Université Harvard, les deux premières puissances économiques mondiales sont engagées dans une «compétition sécuritaire de long terme», «exacerbée par des visions stratégiques incompatibles».«Cela ressemble par certains aspects à la Guerre froide», dit-il à l’AFP, tout en estimant que la rivalité actuelle n’était «pas encore aussi dangereuse» que celle qui a opposé les États-Unis et l’Union soviétique au XXe siècle.

    Si la rivalité existait avant l’ère Trump, «la cause profonde de la détérioration est à chercher dans les ambitions internationales grandissantes de la Chine», et notamment sa volonté de domination en Asie, ajoute-t-il.

    Soixante-dix ans après sa naissance, la Chine communiste affirme plus que jamais, et sans complexes, son statut de grande puissance antagoniste des États-Unis. Tandis qu’à Washington, la classe politique a fait le deuil de l’espoir ancien de voir la mondialisation «normaliser» le pouvoir de Pékin, en apportant démocratie et liberté en même temps que la prospérité économique.

    «Blitzkrieg économique»

    Mike Pompeo lui-même, qui récusait encore en 2018 toute référence à la Guerre froide, ne rejette plus cette comparaison. Il souligne certes que les économies américaine et chinoise sont beaucoup plus «profondément imbriquées» que ne l’étaient celles de l’Union soviétique et des États-Unis, mais pour mieux défendre la nécessité, pour les pays occidentaux, de retrouver leur souveraineté industrielle et technologique afin de ne plus dépendre de Pékin.

    Filant métaphore militaire, le ministre américain de la Justice Bill Barr a d’ailleurs mis en garde les géants de Hollywood et de la Silicon Valley, trop complaisants à son goût, contre une «blitzkrieg économique» menée par la Chine pour «dépasser les États-Unis en tant que première superpuissance mondiale».

    Pour recréer l’esprit bloc contre bloc, l’administration Trump aimerait enrôler dans ses rangs l’Union européenne (UE), jugée trop timorée. Et en appelle pour cela à la défense de la «liberté» contre la «tyrannie».

    Cette vision de la Chine comme «une menace idéologique» est erronée, plaide Oriana Skylar Mastro, chercheuse au cercle de réflexion American Enterprise Institute.Elle préfère donc ne pas parler d’une «nouvelle Guerre froide», car cela conduit, selon elle, à adopter «des réponses stratégiques inefficaces».

    Pour autant, «il y a une vraie possibilité de “guerre chaude” entre les deux camps, à des niveaux qui n’ont jamais été atteints avec l’Union soviétique», prévient-elle. «Les États-Unis réagissent au déclin de leur propre puissance en augmentant la pression quoi que fasse Pékin», qui en retour, sans comprendre «les ressorts de la politique américaine», refuse par exemple de retirer ses armes en mer de Chine méridionale.

    Or, «le refus de la Chine de rassurer les États-Unis pourrait nous conduire à la guerre», assure-t-elle à l’AFP.

    Equipe Les Pharaons


    11 comments

    • Equation of Quality

      24 novembre 2020 at 16 h 56 min

      2535 484001New York Travel Tips […]below youll find the link to some websites that we believe you need to visit[…] 330628

      Reply

    • td easyweb login

      26 novembre 2020 at 7 h 06 min

      561555 943921Having been simply seeking at helpful weblog articles with regard towards the project research when My partner and i happened to stumble on yours. Thanks for this practical details! 411842

      Reply

    • Regression Testing

      18 décembre 2020 at 16 h 35 min

      318270 551075Wohh exactly what I was looking for, appreciate it for posting . 347418

      Reply

    • replica watches

      30 décembre 2020 at 10 h 17 min

      731949 329019Straight to the point and effectively written! Why cant everyone else be like this? 954641

      Reply

    • cbd for anxiety

      2 janvier 2021 at 19 h 00 min

      170143 273819This blog genuinely is good. How was it made ? 93992

      Reply

    • why not try here

      5 janvier 2021 at 19 h 57 min

      757926 211920Some genuinely nice stuff on this web site , I enjoy it. 240114

      Reply

    • monofilament wigs

      7 janvier 2021 at 14 h 22 min

      84334 866940Glad to be 1 of several visitants on this awing internet internet site : D. 259907

      Reply

    • CICD

      15 janvier 2021 at 1 h 58 min

      912873 953427Its a shame you dont have a donate button! Id most certainly donate to this outstanding web internet site! I suppose within the meantime ill be pleased with bookmarking and putting your Rss feed to my Google account. I appear forward to fresh updates and will share this weblog with my Facebook group: ) 991537

      Reply

    • Chamberlain 9950D manuals

      20 janvier 2021 at 10 h 25 min

      591324 492190You produced some decent points there. I looked on the net to the concern and located many people go together with together together with your web website. 226140

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment