ALERTE :

    Présidentielle 2021 au Bénin Roch Gnahoui David dévoile à l’opposition une ouverture sur le parrainage - Les Pharaons

    gnahoui 2

    A huit mois de l’élection présidentielle de 2021, les conditions de participation au scrutin suscitent débat au Bénin. En ligne de mire des analyses, le principe du parrainage des 10% des élus députés et ou maires. Ce dimanche 19 juillet 2020, le Professeur Roch Gnahoui David, doyen de la Fadesp et membre du bureau politique du parti UP s’est aussi prononcé sur la question. Sur l’émission Diagonale de la chaîne de télévision   Bi-news, Roch Gnahoui David fait savoir que les candidats à l’élection présidentielle doivent remplir les conditions prévues aussi bien dans la constitution que dans le code électoral. L’article 132 dudit code pose entre autres, comme condition le parrainage; lequel parrainage relève des prérogatives des députés et des maires. Alors que l’opposition n’a pas le nombre d’élus requis pour parrainer toute seule son ou ses candidats et que beaucoup craignent une élection présidentielle à sens unique, le professeur Roch Gnahoui David assure qu’il existe une ouverture.

    ” Le Parrainage est une condition pour aller à l’élection. Celui qui veut avoir un parrainage n’a qu’a se débrouiller pour le faire ”,

    explique l’acteur politique du parti UP pour qui, la participation à l’élection présidentielle n’est pas une camisole de force au cou des citoyens. ” Si vous ne pouvez pas ( avoir le parrainage, Ndlr) vous abandonnez; c’est aussi simple que çà ” explique le professeur Roch Gnahoui David. En dépit de la configuration politique actuelle où les 83 députés et 70 maires sur les 77 appartiennent à la mouvance, le doyen de la Fadesp assure d’une possibilité pour les candidats de l’opposition.

    ” L’ouverture existe en terme de, je peux aller quémander; l’ouverture existe en terme de, je peux demander; mais , si on ne me donne pas, je me tais, je me range”, a laissé entendre Roch Gnahoui David.

    Ces derniers jours, le débat a été intense sur la possibilité ou non pour les élus de parrainer des candidats de leur propre chef et ce, indépendamment des directives des partis auxquels ils appartiennent. Là-dessus, le professeur Roch Gnahoui David développe un argumentaire lié à la primauté des partis politiques sur les élus. ” Nous sommes entrain de créer un système partisan qui doit pouvoir s’appuyer sur des règles internes respectées par tous. Ce que le parti dit, c’est ce que les membres du parti, militants, députés, maires doivent respecter.

    Si le parti décide de dire, on peut accorder le parrainage à quelqu’un d’autres, ça, c’est le parti qui a décidé et dans ce cas, les maires et les députés peuvent faire comme ils veulent; mais si ce n’est pas le cas et que individuellement chacun veut exprimer une liberté, non, ça ne peut pas marcher parce que nous sommes dans le cadre d’un parti et il y a une discipline du parti qu’il faut respecter ”, a dit Roch Gnahoui David. A l’en croire, le ” désordre d’il y a quelques années est terminé ”. En 2021, seuls ceux qui remplissent les conditions iront aux élections et le peuple va décider, a conclu le professeur Roch Gnahoui David.

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment