ALERTE :

    Covid-19 au Bénin. Le Guichet 3 du Fonds National de Développement Agricole activé pour relancer la croissance agricole - Les Pharaons

    image-fnda
    Le Fonds National de Développement Agricole  passera à l’offensive, dans le cadre des nouvelles mesures d’atténuation, prises par le gouvernement. Après avoir mis 74 milliards pour relancer l’économie, le gouvernement béninois annonce plus  100 milliards, pour permettre d’alléger les effets économiques du Coronavirus au niveau du secteur agricole.  Afin de couvrir les besoins des exploitants agricoles, le FNDA à travers son guichet 3 mettra à disposition le crédit nécessaire pour la relance des activités des petits producteurs.

    Valère HOUSSOU, Directeur du FNDA

    Au Bénin, une grande partie de la population vit de l’agriculture. Les petits fermiers contribuent d’ailleurs énormément au PIB du pays ; 25% selon le gouvernement. Les mesures prises visent donc à couvrir les demandent d’investissement de ces producteurs en cette période de crise.

    Le FNDA est ainsi un établissement public à caractère agricole, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière et est placé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche (MAEP). Le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) est, en outre, régi par toutes autres dispositions règlementaires et lois en vigueur dans le secteur agricole.

    Le guichet 3 du  Fonds National de Développement Agricole (FNDA),  permet  l’accès des exploitants agricoles familiaux et entrepreneurs agricoles aux crédits adaptés aux besoins et contraintes spécifiques du secteur agricole auprès des banques et systèmes financiers décentralisés. Le guichet 3 se structure en trois sous-guichets. il s’agit du  Fonds de Garantie Interbancaire pour le refinancement entre Institutions Financières, le  Fonds de Garantie pour l’accès des promoteurs/entrepreneurs agricoles aux crédits,  et enfin le  Fonds de Facilitation et de Bonification de taux d’intérêt.

    A ce titre le FNDA va couvrir, dans un premier temps, les risques  de liquidité auxquels pourraient être exposées les institutions financières prêteuses dans le cadre d’opérations de financement des dossiers des PME agricoles. Il consiste à abonder d’un montant de 50 milliards de francs CFA, le sous-guichet 3.1 « Fonds de Garantie Interbancaire pour le refinancement entre Institutions Financières ».

    En effet, les banques ou SFD vont accorder des crédits aux entreprises agricoles à un taux maximum de 12% selon les procédures et critères qui leur sont propres. Ces structures obtiendront un refinancement intégral au taux de 2% auprès du FNDA.

    Le deuxième volet consiste en une garantie de 50% sous forme d’engagement par signature adossé à un « cash collatéral » de 35 milliards de FCFA déposé dans un compte bancaire ouvert à la BCEAO au nom du FNDA. Il sera activé à partir du sous-guichet 3.2 dénommé « Fonds de Garantie pour l’accès des promoteurs/entrepreneurs agricoles aux crédits ». A l’appui, le troisième volet est constitué d’un fonds de bonification de 15 milliards de FCFA qui sera mis  en place pour sortir les crédits à un taux de 2% au profit des bénéficiaires.

    Ces mesures d’un coût total de 100 milliards de FCFA permettront de faciliter et d’accélérer l’accès aux crédits, contribuant ainsi à la croissance de la production. Il s’agit donc  trois (3) mesures qui permettront  aux exploitants agricoles d’avoir accès à un crédit à 2%, partiellement garanti par l’Etat.

    Equipe Les Pharaons



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment