ALERTE :

    Éducation. Le Bénin inaugure des salles de classe construites en plastique recyclé - Les Pharaons

    salimane karimou

    Océane Leannon


    Pour la première fois, le Bénin ouvre l’ère d’une expérimentation des infrastructures pédagogiques d’un type particulier. Ce mardi 4 août 2020, le Ministère des enseignements maternel et primaire (Memp) a réceptionné les clés des classes construites à partir des briques en plastique recyclé par l’Unicef. Cette première génération des classes construites à partir des briques en plastique recyclé est présente dans trois localités du Bénin. Il s’agit de Louho à Porto-Novo, de Ladji à Cotonou et de Zoungo à Ouinhi. Le ministre des enseignements maternel et primaire Salimane Karimou a choisi Louho pour la cérémonie de réception des clés.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Education Résultats du BEPC 2020 par département : Mono et Couffo en tête

    Le gouvernement place le secteur éducatif au cœur de ses priorités. Cette initiative des classes en plastique recyclé impulse une nouvelle dynamique dans la démarche du gouvernement et de l’Unicef à développer des approches innovantes pour améliorer l’accès à l’éducation. Le choix des plastiques recyclés permettra de sensibiliser le public et les enfants sur la nécessité de lutter contre les déchets plastiques qui constituent un danger pour l’environnement.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Education Correction du Bepc 2020 : Des irrégularités sur la liste des enseignants retenus

    A en croire le représentant résident de l’Unicef au Bénin, Claude Kamenga, ces salles de classe construites en plastique recyclé témoignent de l’engagement du gouvernement à trouver des solutions concrètes, durables et à bas coût pour répondre aux besoins en salles de classe et à l’assainissement des villes à travers la collecte et le recyclage des déchets plastiques. Pour pérenniser et multiplier l’érection de ces salles de classe d’un type particulier, il faut l’installation des usines de production de briques en plastique recyclé. Ceci devrait réduire le chômage à travers la création des emplois, la protection de l’environnement dans les zones rurales et urbaines à travers la collecte et le recyclage des déchets plastiques.

    LIRE AUSSI : Bénin/Société : Claude Azalou-Tingbé et les siens s’engagent pour l’éducation de la jeunesse

    Pour le ministre Salimane Karimou, l’installation d’une usine de production de brique en plastique recyclé est déjà un principe acquis. A l’en croire, la démarche qui est comme une réponse aux multiples sollicitations du sous-secteur dans le but d’améliorer l’accès, l’équité et la qualité de l’offre éducative, a reçu un avis favorable du gouvernement. Le Conseil des ministres l’avait d’ailleurs approuvé le 18 décembre 2019. Louho, Ladji et Zoungo sont les premières localités impactées par le projet des classes construites à partir des briques en plastique. Le ministre explique que ledit projet vise à terme, à réduire le déficit en infrastructures scolaires, notamment celui en salles de classe, évalué par le Memp à 11.338 au cours de l’année scolaire dernière dans les zones défavorisées. A travers le projet, poursuit Salimane Karimou, il s’agit de réduire la pauvreté à travers l’amélioration des revenus des personnes impliquées dans le recyclage des déchets plastiques ; de lutter contre la pollution plastique et de l’assainissement du cadre de vie des populations.

    https://youtu.be/N0_1aavRRgE

    Les trois salles de classe ont été construites à partir des briques en plastique recyclé en provenance de la Colombie. La Colombie est le premier pays où l’expérience des salles de classe en plastique a été testée. Après la Côte d’Ivoire, le Bénin devient le deuxième pays africain à faire l’expérience des salles de classe construites à partir des briques en plastique recyclé.

    Equipe Les Pharaons


    One comment

    • René Coffi MEWATIN

      6 août 2020 at 19 h 58 min

      Je pense que ce n’est pas seulement les sachets recyclés qui puissent contribuer à la fabrication des briques. Il ya des résidus issus de la destruction des déchets biomédicaux qui seront plus indiqués. Cette destruction a eu lieu grâce au Centre de Gestion innovante des déchets installé par la Plateforme du Secteur Sanitaire Privé du Bénin et qui fait d’énormes prouesses et dont les résidus très hygiéniques ont déjà servi à fabriquer des briques dans notre pays. Ce centre est bien connu du Ministère de la santé et du Ministère du Cadre de Vie, desquels il bénéficie d’accompagnement remarquables. Le ministère de l’enseignement Primaire devra saisir cette opportunité pour disposer de matières premières suffisantes dans le cadre de la pérennisation de la construction des écoles.

      Reply

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment