ALERTE :

    Bénin/ Justice. Un diagnostic révèle une crise chez les syndicats - Les Pharaons

    bourse

    Elles sont considérées comme les gardiennes du temple. L’action conjuguée des organisations syndicales a été très déterminante dans l’histoire politique, économique et sociale du Dahomey au Bénin. Ces organisations syndicales s’étaient, au fil des années, habituées à des outils et procédures de lutte. Devenus patrimoines d’une tradition syndicale figée dans le temps, ces outils se révèlent depuis 2016 inefficaces. Ils ont révélé toutes leurs limites face au style de gouvernance placé sous le sceau de la rupture. Les responsables syndicaux, sans exception aucune, s’accordent tous, à le reconnaître. De la Bourse du Travail avec les centrales et confédérations syndicales aux syndicats sectoriels, l’unanimité est faite sur la nécessité d’aller vers une réinvention des outils devant soutenir l’action syndicale.

    LIRE AUSSI : Bénin/Syndicats: Pascal Todjinou furieux après des accusations de corruption

    Cette fois-ci, ce sont les acteurs de la ” maison Justice ” qui ont posé leur auto diagnostic du mouvement syndical. Ce vendredi 7 août 2020, le Syndicat National des Travailleuses et Travailleurs des Services Judiciaires et Assimilés du Bénin ( Syntrajab) a réuni ses membres en congrès. Ce 9è congrès ordinaire du Syntrajab qui s’est tenu à la Bourse du travail à Cotonou a eu pour thème : ” L’avenir du syndicalisme en milieu judiciaire au Bénin “. Le thème est évocateur et tire sa source d’un profond diagnostic qui laisse place à la peur d’un effondrement total du pilier syndical au sein des juridictions. Selon le Président du comité d’organisation du présent congrès, Sylvère Allokpénoudji, l’urgence est à la réflexion dans un contexte difficile pour les syndicats. Il s’agit d’analyser, poursuit-il, le contexte actuel, le sens des mutations en cours au Bénin et d’en déduire les bonnes stratégies afin d’assurer un réveil du mouvement syndical dans la maison Justice.

    Le diagnostic révèle un essoufflement qui tend vers une capitulation des segments sociaux censés assurer la défense et la protection des droits des travailleurs. C’est pourquoi, Sylvère Allokpénoudji explique qu’il est important de réfléchir pour ” la consolidation du tissu syndical” pour raviver les flammes d’espérance d’une aube nouvelle du syndicalisme dans le secteur de la justice.

    Les participants à ce neuvième congrès ordinaire sont ainsi à l’école d’une réinvention des outils de lutte syndicale. Les organisateurs espèrent palier à cette crise asphyxiante des syndicats de la maison Justice. Au terme des travaux, le congrès procédera à l’installation d’un nouveau bureau pour un mandat de 3 ans. Trois années pendant lesquelles, le Syndicat National des Travailleuses et Travailleurs des Services Judiciaires et Assimilés ( Syntrajab) compte assurer une résurrection d’un syndicalisme plus mordant au Bénin.

    Equipe Les Pharaons


    105 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment