ALERTE :

    #Bénin/ Pêche. Bientôt une brigade de surveillance des plans d’eau - Les Pharaons

    Gaston-Dossouhoui-Ministre-de-l-Agriculture

    Océane Leannon


    La filière de la pêche au Bénin bénéficie d’une attention soutenue de la part du gouvernement. L’Exécutif béninois a en effet décidé de doter le pays d’une brigade de surveillance des plans d’eau. Ce samedi 08 août 2020 au Lycée Technique Coulibaly de Cotonou, la ministre de la fonction publique Adidjatou Mathys et le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, ont procédé au lancement du concours de recrutement des agents contractuels de l’État destinés à servir au sein de la brigade de surveillance des plans d’eau.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Economie Transports, agriculture, BTP et tourisme : Un investissement de 100 milliards pour booster ces secteurs

    Ils sont au total 689 candidats dont 73 femmes et 616 hommes à composer dans les trois centres retenus pour cette phase des épreuves écrites. Il s’agit du Lycée technique Coulibaly de Cotonou, du Ceg 1 d’Abomey et du Lycée Mathieu Bouké de Parakou. Au terme de la phase  écrite et des épreuves de natation, seulement 62 candidats seront déclarés admissibles pour le compte de la brigade de surveillance des plans d’eau du Bénin.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Agriculture 10 milliards pour relancer la filière palmier à huile

    Selon la ministre de la fonction publique Adidjatou Mathys, plus de 800 dossiers de candidatures sont parvenus à l’administration suite au lancement du concours de recrutement. Après étude, poursuit-elle, 689 candidats ont été admis à composer aux fins d’en retenir les 62 agents contractuels de l’État suivant l’ordre de mérite. Adidjatou Mathys renseigne que les 62 agents contractuels sont répartis dans trois catégories différentes. Il s’agit de 02 Inspecteurs de développement rural; de 12 Contrôleurs de développement rural et de 48 agents des services généraux de l’administration.

    Pour Gaston Dossouhoui, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, ” les plans d’eau du Bénin ont été assainis au cours de l’année 2019-2020 et il faut les maintenir dans un état de propreté”. Ceci est une condition pour ” permettre à la ressource halieutique d’être disponible partout et pour tout le monde “. Le ministre Gaston Dossouhoui fait savoir qu’il y a des techniques de pêche qui sont recommandées et d’autres prohibées. ” Sans une brigade de surveillance, les velléités d’alors peuvent resurgir ” , a martelé le ministre Gaston Dossouhoui.

    Les 62 agents contractuels de l’État auront comme mission la surveillance permanente des plans d’eau. Ils recevront des formations paramilitaire, juridique, technique et administrative pour pouvoir traquer et appréhender ceux qui transgressent les normes admises dans la filière de la pêche. Ils auront un contrat de 2 ans renouvelable ou non. ” Personne n’a de titre foncier. On les recrute, ils sont bons, on évalue, on renouvelle ; qui n’est pas bon est mis de côté et on remplace “, a dit le ministre Gaston Dossouhoui qui conclut que les 62 agents contractuels de l’État ont une belle carrière devant eux. A travers cette brigade de surveillance, le gouvernement entend mieux protéger les plans d’eau sur toute l’étendue du territoire national.

    Equipe Les Pharaons


    566 comments

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment