ALERTE :

    Covid-19 au #Bénin Fermeture des discothèques et bars VIP : La traque commence ce Lundi - Les Pharaons

    prr

    Le Gouvernement continue sa croisade contre la propagation de la pandémie du coronavirus Covid-19. A l’issue du Conseil des Ministres de ce mercredi 27 Mai, les mesures en vigueur en ce qui concerne la fermeture des discothèques ont été maintenues. Mais curieusement, les discothèques, communément appelés ‘’Bars VIP’’, ouvrent également leurs portes au public. Dès ce Lundi 10 Août, la police républicaine lance une traque cotre les promoteurs de ces lieux de divertissement.

    LIRE AUSSI : #Bénin/Economie Transports, agriculture, BTP et tourisme : Un investissement de 100 milliards pour booster ces secteurs

    Depuis le 02 Juin dernier, les bars et autres lieux de cultes ont rouverts leurs portes grâce à l’allégement des mesures restrictives mises en œuvre dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Selon le compte rendu Conseil des Ministres du 27 Mai 2020 qui a pris cette décision, « demeurent non autorisées, l’ouverture des discothèques et les cérémonies de réjouissance jusqu’à nouvel ordre ».
    Mais il ‘en est rien sur le terrain. De Calavi à Cotonou, en passant par Godomey, les bars VIP ouvrent leurs portes. Les soirées spéciales y sont régulièrement organisées et drainent beaucoup de monde dans ces lieux souvent confirmés. De nombreux promoteurs ou employés de ces lieux de divertissement font généralement la publicité desdites soirées sur les réseaux sociaux. C’est dire donc que c’est au vu et au su de tous que cela se passe.
    Face à cette situation, la police républicaine passe à l’offensive. Selon des informations recueillies de sources proches de la police, des instructions ont été données aux chefs d’unités aux fins de lancer une traque contre ces promoteurs indélicats dès ce jour. Il s’agira dans u premier temps de leur notifier la décision d’interdiction d’ouverture prise par le Gouvernement. Dans un second temps, ces bars VIP seront simplement fermés et les promoteurs poursuivis par la justice, apprend-on. Il s’agit d’une question de santé publique assure-t-on du côté de la police.
    Pour rappel, l’interdiction d’organiser des cérémonies de réjouissance et d’accès aux plages reste aussi maintenue.

    admindios


    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *


    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment