ALERTE :

    Présidentielle 2021: La mouvance pose trois conditions aux opposants pour avoir le parrainage - Les Pharaons

    Screenshot_20200818-123122_1597750301779

    Le débat sur le parrainage s’enrichit au fil des jours. Au fur et à mesure que l’on se rapproche du scrutin présidentiel, les acteurs politiques et ceux de la société civile font des propositions aux fins de dissiper les craintes ou de garantir un processus électoral inclusif. C’est l’article 132 du code électoral qui prescrit le parrainage comme condition de participation à l’élection présidentielle. Les candidats doivent jouir du parrainage de 10% des élus, soit 16 députés et ou maires. Mais l’opposition au régime de la rupture ne dispose pas du nombre d’élus requis pour parrainer son ou ses candidats. Ces derniers jours, certaines voix critiques craignent une élection présidentielle fermée.
    Ce dimanche 16 août 2020, un leader de la mouvance présidentielle a apporté des explications. Reçu sur la chaîne numérique Bi news, Céphise Béo-Aguiar, le Secrétaire général du parti Moele- Bénin a posé trois conditions aux opposants qui souhaiteraient prendre part à l’élection présidentielle. Selon Céphise Béo-Aguiar, le cadre normatif qui régit le système partisan et le processus électoral au Bénin n’a pas confiné le parrainage dans les mains des partis politiques mais l’a réservé aux élus. Les élus de la mouvance, explique-t-il, peuvent parrainer tout candidat, même des candidats issus de l’opposition. ” Si un candidat se réclame de l’opposition ou d’un parti de l’opposition, c’est à lui de mobiliser les élus qu’il faut pour porter sa candidature “, explique Céphise Béo-Aguiar qui renchérit : ” Si on disait par exemple que ce sont les partis qui ont d’élus qui sont à même de parrainer, le jeu serait totalement fermé mais la loi n’a pas dit ça”.
    Dès lors, Céphise Béo-Aguiar, fait savoir que les candidats de l’opposition peuvent bénéficier du parrainage des élus de la mouvance. Mais le Secrétaire général du parti Moele- Bénin pose trois conditions à satisfaire par les candidats de l’opposition. A l’en croire, il s’agit pour les candidats opposants de donner la preuve de leurs “capacités de convictions, de discussions ou de négociations”. Le parrainage, dira-t-il, empêche la gestion solitaire du pouvoir et renforce le système partisan. Les présidentiables qui se dégagent déjà des rangs de l’opposition savent désormais à quoi s’en tenir pour espérer avoir des parrains de la mouvance présidentielle.

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment