ALERTE :

    #Bénin/Actualités Après les Fcbe, ‘’Les Démocrates’’ à l’épreuve des enjeux de la réforme du système partisan - Les Pharaons

    ld

    Durant la campagne de la dernière élection présidentielle, le candidat Patrice Talon avait promis une refonte totale du système politique béninois s’il était élu. Promesse qu’il tiendra une fois à la tête de l’Etat Béninois. Pour lui, et pour la quasi-totalité des acteurs politiques du pays, cette réforme était essentielle, voire vitale pour la pérennisation de l’état de droit et de la démocratie béninoise. Bien que consciente de l’urgence et de la nécessité de revoir l’organisation politique du pays, afin de l’adapter aux exigences du monde moderne, la classe politique nationale a manifestement toutes les peines du monde se mettre au diapason des nouvelles aspirations du peuple béninois. Et la dernière-née des formations politiques, ‘’Les Démocrates’’, n’en est pas du reste.

     

    Entré de façon tonitruante dans l’arène politique, et à grands renforts de communication médiatique, l’éléphant ‘’Les Démocrates’’ est arrivé avec un pied visiblement cassé. C’est du moins l’opinion que l’on pourrait se forger au regard de l’actualité politique du pays ces dernières heures. Le nouveau parti de Boni Yayi n’aura pas encore son certificat de conformité aux dispositions de la nouvelle Charte des partis politiques. A se fier à des informations de sources crédibles, le Ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia, vient d’opposer une fin de non-recevoir à la demande de récépissé du parti. Il aurait évoqué des défauts de certaines pièces dans le dossier de constitution du parti pour justifier sa décision, avant d’inviter les responsables de ‘’Les Démocrates’’ à se conformer à la loi en complétant ledit dossier.

    LIRE AUSSI:#Bénin/Présidentielle 2021  L’avis de Benoît Illassa sur les incessants appels à la candidature de Talon pour un 2ème mandat

    Selon plusieurs médias de la place, certains responsables du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) n’ont pas joint leurs lettres de démission dudit parti politique avant se retrouver membres fondateurs du parti ‘’Les Démocrates’’. Tout porte à croire qu’aux termes de la loi, ils sont alors membres de deux partis politiques. Même Berton Koovi, un opposant notoire au régime de Talon, a dénoncé cette posture de ‘’Les Démocrates’’. « Comment tes Collègues ne démissionnent pas de FCBE en qualité de membre fondateur et veulent fonder un autre parti ? C’est quand même curieux » s’est-il insurgé dans un court post sur les réseaux sociaux.

    Mais ce n’est pas la première fois que les acteurs politiques du pays se retrouvent dépassés par le cours des réformes du régime en place. En Mai 2019, seuls deux partis avaient pu participer aux élections législatives. Annoncées dans la course, les autres formations politiques s’étaient alors embourbées dans des interprétations grotesques des dispositions de la Charte des partis politiques. Au finish, elles s’étaient retrouvées à confectionner des listes de candidatures incomplètes. Leurs dossiers furent alors rejetés par la Céna, structure organisatrice de l’élection.

    LIRE AUSSI:Présidentielle 2021. Patrice Talon partagé entre l’Union Progressiste et le Bloc Républicain

    Environ une année après, rebelotte est-on tenté de dire ? Voilà les démocrates incapables de conformer à la loi et à déposant un simple dossier de constitution de leur parti au Ministère de l’Intérieur. A se demander si les acteurs politiques font exprès ou sont alors vraiment incapables de s’adapter à la nouvelle organisation du système politique ?

    admindios



    Qui sommes-nous?

    Les PHARAONS est  un  quotidien béninois paraissant au Bénin , disponible également dans une  version en ligne.

    Fondé depuis 2004, le journal paraît pour la première fois la même année mais s’arrête à 8 numéros seulement.  Il sera repris en 2014  avec une équipe de jeunes journalistes rompus à la tâche.


    Contactez-Nous

    Appelez à tout moment